Cameroun – Catastrophe ferroviaire d’Eséka : où en sont les procédures judiciaires ?

Où en sont les procédures judiciaires suite à la catastrophe ferroviaire d’Eséka au Cameroun ? | © REUTERS/Josiane Kouagheu

Le 21 octobre, la catastrophe ferroviaire d’Eseka, au Cameroun, faisait 79 morts selon le bilan officiel. Depuis, certaines victimes se sont regroupées en collectifs visant à comprendre les causes du drame et à obtenir des indemnisations. Ils ont notamment lancé plusieurs procédures en Europe avec, en ligne de mire, les groupes Bolloré, Total et leurs potentiels assureurs.

Dans ce genre de procédures, la patience est de mise. Alors que certaines victimes des déchets toxiques du Probo Koala attendent encore les indemnisations de Trafigura en Côte d’Ivoire, nul ne saurait espérer qu’il en soit autrement dans l’affaire d’Eseka. Un mois et demi après la catastrophe ferroviaire, les procédures judiciaires ont pourtant bel et bien été lancées.

Au Cameroun

Un collectif de familles des victimes, représenté par l’avocat Guy Olivier Moteng, a déposé plainte le 2 novembre devant la justice camerounaise contre le groupe Bolloré, principal actionnaire de la société Camrail. La plainte vise le directeur général de Bolloré Railways, le directeur technique ainsi que plusieurs membres du personnel de Camrail, dont le conducteur du train.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz