Cameroun – Carlos Kameni : « Je suis prêt à retourner avec les Lions Indomptables »

Brillant avec Malaga, Carlos Kameni est l’un des rares gardiens africains à être titulaire dans un championnat européen majeur. À 31 ans, le Camerounais n’a pas tiré un trait sur les Lions Indomptables, avec qui il n’a plus évolué depuis 2014.

Jeune Afrique : On résume beaucoup votre début de saison au match nul obtenu à Madrid face au Real (0-0, le 26 septembre), où vous avez multiplié les prouesses. Est-ce réducteur ?

Carlos Kameni : C’est vrai que ce jour-là, j’étais en grande forme. Parce que toute l’équipe était en grande forme. Pour les autres joueurs, pour moi, ce match nul est évidemment une référence. Mais depuis le début de la saison, je réalise de bonnes performances. Je me sens bien, dans la lignée de ce que j’ai pu accomplir la saison dernière. Je n’ai encaissé que quatre buts en sept matches, mais pourtant, l’équipe n’est que 17e sur 20…

À votre arrivée, Malaga avait de grosses ambitions. Et finalement, le cheikh émirati Al-Thani s’est vite désengagé, laissant le club dans une situation difficile…

Oui, et nous avons connu des moments difficiles. L’équipe avait joué la Ligue des Champions et la saison d’après, le cheikh décidait de ne plus mettre d’argent. Beaucoup de joueurs sont partis, il y avait de gros soucis financiers, les résultats étaient nettement moins bons. Comme les autres joueurs, j’ai mal vécu cette période. Aujourd’hui, cela va mieux, les salaires sont payés normalement, cela rend les choses plus simples.

Et avec le Cameroun ? Vous n’avez plus été appelé depuis 2014, et Volker Finke semble vous ignorer ostensiblement. Avez-vous tiré un trait sur votre carrière internationale ?

Pas du tout ! Si on m’appelle, je viens. J’attache beaucoup d’importance aux Lions Indomptables. Seulement, le sélectionneur fait ses choix. Quand j’étais convoqué, je ne me demandais pas pourquoi les autres n’étaient pas là… S’il estime que je ne mérite pas de jouer, c’est qu’il a ses raisons. Il est venu assister à un match amical de Malaga cet été, et il m’a dit qu’il viendrait me voir cette saison. Je vis la situation sereinement. J’ai joué de 2000 à 2014 avec la sélection, et je suis bien sûr prêt à y retourner.

Comment expliquez-vous que le Cameroun rate tous les grands rendez-vous depuis des année ? Il n’a plus rien gagné depuis la CAN en 2002…

La principale raison, c’est l’administratif. Il y a des problèmes d’organisation depuis trop longtemps. On a accusé certains joueurs, dont Samuel Eto’o, d’être en partie à l’origine des problèmes. Mais si les choses étaient plus simples, mieux organisées, croyez-vous que les joueurs monteraient au créneau ? Cela fait des années que les problèmes persistent. Aujourd’hui, les choses semblent plus calmes. On a une bonne équipe, avec un mélange de jeunes et de joueurs expérimentés. Je crois en son avenir. Et encore plus si l’organisation est bonne…

Source : © Jeune Afrique

Propos recueillis par Alexis Billebault

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz