Cameroun : Le Canon de Yaoundé menacé de relégation

Le Canon de Yaoundé menacé de relégation | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Le club mythique de la ville de Yaoundé n’en finit pas avec les luttes intestines. La division va en s’aggravant chaque année. Problème est des plus difficiles à résoudre.

La date du 15 mars 2017 pourrait être celle de la descente aux enfers du club le plus titré du Cameroun, et de l’un des plus illustres du continent africain. La date a été choisie par la Ligue football professionnel du Cameroun (Lfpc). Encore quelques heures, et l’on saura si le kpa kum va disputer le Championnat de troisième division.

Cette situation tire son origine d’une décision du Tribunal de Première Instance (Tpi) de Yaoundé. L’arrêt rendu par cette juridiction vient légitimer l’une des deux factions rivales de Canon de Yaoundé, déboutées par la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc), il y a quelques semaines. Le Canon Saos dirigé par Charles Ateba Yené a été reconnu par une décision de Justice, au début du mois de Mars. Pourtant c’est plutôt l’Association Canon Kpa kum de Mvé Emmanuel qui avait été retenue en début de saison par la Ligue professionnelle. Elle dispute en ce moment le Championnat de Ligue 1 depuis le 25 février 2017. La Ligue prenant acte de cette décision de Justice, donne huit (8) jours aux deux frères ennemis pour fusionner. La huitaine va du 7 au 15 mars. Toute chose qui déplait au Président de l’Association Canon kpa kum, Emmanuel Mve, et l’amène à se tourner à son tour vers le même Tribunal de Première Instance. L’argument de Mve Emmanuel est l’inscription de son Association Canon kpa kum au registre commercial. Une preuve de sa légitimité et de sa légalité. La première audience est prévue le 16 mars, soit 24 heures après la fin de la période de réflexion imposée par Pierre Semengue, le Président de la Lfpc.

La quatrième journée du Championnat de ligue 1 sera déterminante. Le kpa kum devra disputer un match en retard. Ladite rencontre sera l’occasion de savoir laquelle des deux factions va poursuivre la saison. Au cas où la Ligue de Football professionnel du Cameroun (Lfpc) restait constante dans son désir de faire fusionner les deux factions, il ne serait pas impossible de voir le club de Nkolndongo évoluer pour la toute première fois, en troisième division. Cette dernière éventualité n’est envisageable que si Charles Ateba Yene et Emmanuel Mvé ne parviennent pas à s’accorder.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

  • Il faut même qu’ils descendent. Trop de racolage pour cette équipe pour pouvoir rester en D1.Il ya même koi ? Juventus n’était pas descendu en D2 en Italie ?.Être l’équipe la plus titré n’est pas un titre foncier pour rester parmi l’élite s’ils ne le méritent plus.