Cameroun – CAN 2019 : Des stars en renfort pour convaincre la CAF – 13/05/2014

Le gouvernement entend faire appel à des figures de marque pour vendre l’image du Cameroun et obtenir l’organisation de la CAN 2019.

Lions indomptables du Cameroun
Lions indomptables du Cameroun

Du 13 au 18 mai prochain, une délégation d’inspecteurs de la Confédération africaine de football (CAF) séjournera au Cameroun. La mission devra évaluer le dossier technique du Cameroun, en vue de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Pour défendre la candidature du Cameroun, un Comité interministériel (ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep), ministère de la Santé publique, ministère du Tourisme et des Loisirs, ministère des Arts et de la Culture, ministère de la Défense…) a été mis en place. Les délégués du gouvernement de chacune des villes (Yaoundé, Douala, Bafoussam, Garoua, Limbé) devront vendre leur cité. De sources proches du Minsep, « le Cameroun dispose d’atouts non-négligeables, encore faudrait-il que le gouvernement prenne l’engagement de tout réaménager. »

En clair, lors du passage des inspecteurs à Yaoundé, par exemple, en plus du délégué du gouvernement  auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, les délégués du Minsep, du Mintoul, du Minsanté entre autres devront présenter les atouts de ces villes. Les éléments présentés sont ceux retenus par le Minsep, Adoum Garoua, à l’issue de la tournée récemment effectuée. Le pays dispose dans ses cartons de projets de construction de stade de football dans la ville de Yaoundé notamment. Ce sera le moment de « bien vendre le projet du stade d’Olembé dont les termes de référence ont déjà été signés avec une entreprise chinoise », ajoute notre source. « Et ce sera le cas pour chacune des villes retenues ».

Les résultats seront connus au mois de septembre. Mais les inspecteurs reviendront régulièrement au Cameroun pour suivre la mise en œuvre du projet. Après la visite d’inspection, ce sera la phase du lobbying. Les stars de tous les domaines seront impliquées. « Le sport, la culture, la médecine, la politique, toutes les figures parlantes seront interpellées. Nous aurons besoin d’elles pour convaincre la CAF », confie à CT, une source au Minsep. Des personnalités comme Manu Dibango, Roger Milla ou Samuel Eto’o sont pressenties pour jouer les ambassadeurs. Ici, le ministre des Relations extérieures devra peser de tout son poids sur le plan diplomatique. L’on compte donc sur son entregent afin de convaincre certains pays notamment ceux de la sous-région, à soutenir la candidature camerounaise.

A ce jour,  le meilleur stade du Cameroun est celui de Limbé avec ses 20 000 places et répondant aux normes internationales de construction Fifa. Le Cameroun devra prendre l’engagement d’investir gros pour transformer le pays et l’élever à la hauteur de l’événement.

Source : Cameroon Tribune

Par Angèle BEPEDE