Cameroun – Can 2017 : Hugo Broos remonte quelque peu dans l’estime des fans

Hugo Broos, sélectionneur national du Cameroun | Ph. Twitter/FECAFOOT

La dernière sortie des lions indomptables a surpris de nombreux spectateurs. Leur victoire du 5 janvier sur la Rdc (2-0), est de nature à redonner espoir aux déçus d’hier.

« Ambroise Oyongo Bitolo est très bon. Il joue à l’Impact de Montréal. C’est une équipe de ma ville ». Les propos sont tenus par Robert, un canadien supporter de la sélection camerounaise. Il tient ces propos peu après la victoire du Cameroun sur la RDC. Plusieurs comme lui auront été impressionnés par la puissance et l’efficacité du défenseur.

L’opposition entre les lions indomptables et les léopards a été boudée par le public. Les gradins du Stade Ahmadou Ahidjo étaient vides. Un fait rare au Cameroun ! les quelques supporters présents venaient juste découvrir la sélection juvénile du belge Hugo Broos, et constater l’incompétence du sélectionneur. Au départ, les actions d’éclat somme toute rares des congolais provoquaient des réactions vives de la part des supporters. L’on entendait de temps en temps des huées à l’endroit des lions indomptables. Au final des applaudissements ont accompagné le véhicule de transport des camerounais.

Les supporters rarement pris de court souhaitent en ce moment le maintien du sélectionneur. Plusieurs d’entre eux en tout cas ! cela lui permettrait peut-on entendre, de bâtir une équipe solide et conquérante. L’on entend également des phrases telles : « j’ai toujours su que Broos est un grand technicien », ou encore « il sait ce qu’il veut, il n’est pas fou ». Des camerounais parmi les plus radicaux par le passé, se montrent plus mesurés aujourd’hui. Ils sont désormais d’avis que l’on « juge le maçon au pied du mur. Car Il y a du sang neuf en sélection. Nous verrons ce que cela va donner. Il y a lieu d’espérer ».

La versatilité des fans des lions indomptables se fait une fois de plus sentir. La génération tant injuriée de la sélection nationale n’est pas formidable. De cela les uns les autres sont certains. Toutefois l’on use aujourd’hui d’autres qualificatifs à son égard. Ses prestations ne sont plus lamentables, mais encourageantes et surtout de bonne augure pour la Can 2017. Ses faiblesses ne sont pas la valeur intrinsèque du sélectionneur ni des joueurs, mais l’incompétence des dirigeants du football camerounais.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz