Cameroun – Can 2015 : Un régime d’isolement imposé à la délégation sierra leonaise à Yaoundé – 09/10/2014

Le ministère camerounais de la Santé publique (MINSANTE) a été sollicité pour l’encadrement et la sécurité sanitaire de l’équipe de football Sierra Leone et de tout environnement, à l’occasion des rencontres des 11 et 15 octobre comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) «Maroc 2015», a appris APA de source officielle.

André Mama Fouda, le ministre camerounais de la Santé. Photo: Services du Premier ministre, portail du gouvernement
André Mama Fouda, le ministre camerounais de la Santé.
Photo: Services du Premier ministre, portail du gouvernement

Arrivée mercredi à Yaoundé, la capitale du pays, une désinfection des mains avec une solution hydro-alcoolique a été imposée à la délégation de 40 personnes a été à la sortie de l’aéronef.

Elle a aussi été contrôlée à l’aéroport international de Nsimalen grâce à une caméra thermique permettant de détecter des passagers potentiellement porteurs du virus Ebola, avant d’être logée dans un hôtel flambant neuf situé à l’entrée de la ville étroitement gardé par la police qui en contrôle les accès.

Ces mesures drastiques, selon les autorités locales, se justifient par l’épidémie de la fièvre hémorragique en Sierra Leone.

APA est néanmoins en mesure d’affirmer qu’aucun personnel sanitaire, en tenue intégrale de contrôle, n’a été installé dans cet établissement touristique.

Le personnel de l’hôtel, a indiqué l’un de ses responsables, a été sensibilisé sur les mesures d’hygiène à travers la disposition d’une solution hydro-alcoolique à l’entrée de l’hôtel dédié, la limitation et le contrôle des visites aux membres de la délégation avec interdiction stricte de visites dans les chambres, la restriction et l’encadrement des sorties individuelles ou collectives à visée touristique, la prise de température individuelle matin et soir à l’ensemble de la délégation par une équipe médicale ainsi que la communication d’un rapport journalier au MINSANTE.

Selon le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, toutes les dispositions ont été prises pour que la présence, quoique temporaire, de la délégation sierra leonaise à l’intérieur du pays, «n’en vienne à créer une brèche par laquelle le Cameroun, qui pour l’heure demeure épargné, serait à son tour touché par cette épidémie».

Ces mesures, a-t-il précisé, ne visent en aucun cas à stigmatiser les membres de cette délégation, ou encore à jeter l’opprobre sur leur peuple et sur leur nation mais d’assurer leur protection sanitaire dans leur pays d’accueil et, en même temps, de prévenir toute contagion malencontreuse qui pourrait survenir au cours de ce séjour.

Ainsi, apprend-on, le ministère de la Santé publique a pris, en concertation avec les autres départements ministériels et secteurs apparentés, un Règlement sanitaire spécial dont les mesures doivent être appliquées durant le séjour de la délégation sierra leonaise en terre camerounaise.

Lesdites mesures concernent les attentes du gouvernement vis-à-vis de la Fédération de football de Sierra-Leone, les attentes vis-à-vis des compagnies aériennes desservant le sol camerounais et les dispositions à prendre par la partie camerounaise à l’arrivée des Sierra Leonais, et durant leur séjour d’une semaine à Yaoundé.

Concrètement, il s’agit de limiter la délégation au staff essentiel, soit un maximum de 40 personnes y compris les joueurs, de faire connaître les plans de vol des joueurs et particulièrement les membres de la délégation venant directement de la Sierra-Léone, de fournir les bulletins de santé signés des autorités sanitaires du pays de départ pour chaque membre de la délégation et, pour ceux ayant séjourné dans un pays en épidémie, l’indication de leur date de sortie dudit pays, d’avoir dans le staff médical un personnel formé à la prise en charge d’un cas de maladie à virus Ébola.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Can 2015 : Un régime d’isolement imposé à la délégation sierra leonaise à Yaoundé – 09/10/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marie Christelle Atangana

a mn avis,secuité et santé avant tout. vaudrait mieux mourrir de faim mais o moins se savoir en bonne santé. c très important .

wpDiscuz