Cameroun : CAMTEL envisage de lever des fonds pour couvrir des investissements de pointe – 01/10/2014

L’opérateur historique de la téléphonie, la Cameroon Telecommunications (CAMTEL) procèdera ‘’incessamment’’ à une opération de levée de fonds, afin d’assurer la modernisation de ses infrastructures, suite à la décision du gouvernement de lui attribuer la licence de téléphonie mobile.

David Nkoto Emane, directeur général de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL).
David Nkoto Emane, directeur général de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL).

Des financements nécessaires avant le lancement de sa filiale de téléphonie mobile (Cameroon Mobile télécommunications) dès 2015, au bout d’au moins six mois de travaux et formalités préliminaires.

Le recours au marché des capitaux devrait permettre à CAMTEL qui détient l’exclusivité de l’exploitation du téléphone fixe, et dont la gestion de la fibre optique incombe, de pouvoir se mettre au niveau des autres opérateurs dans le segment de la téléphonie mobile.

La licence accordée à cette entreprise publique permet aussi de procéder à la mutation technologique avec le passage au système CDMA au SGS, sans oublier la possibilité pour CAMTEL d’exploiter la G3.

Selon des sources, CAMTEL figure sur la liste des sociétés en cours de notation chez Bloomfield Investment Corporation, une agence panafricaine de notation financière spécialisée dans l’évaluation du risque de crédit des entreprises et des institutions, dont le siège est à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et dont une représentation a été ouverte à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Il y a quelques mois, le gouvernement avait encouragé certaines entreprises publiques à solliciter la notation financière pour pouvoir évaluer son risque de crédit, préalable permettant de lever des fonds sur le marché des capitaux.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz