Cameroun : CAMTEL, 4ème opérateur de mobile – 26/09/2014

Le gouvernement camerounais a autorisé vendredi pour 15 ans la Cameroon Telecommunications (CAMTEL, entreprise publique) à établir et à exploiter des réseaux de communications électroniques à couverture nationale ouverts au public en vue de la fourniture des services fixes et mobiles.

David Nkoto Emane, directeur général de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL).
David Nkoto Emane, directeur général de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL).

Avec cette attribution de licence, le Cameroun dispose désormais de 4 opérateurs de téléphonie mobile, les autres étant le français Oragne, le sud-africain Mobile Telecommunications Networks (MTN) Orange et, depuis quelques jours, le vietnamien Nexttel.

Elle vient, surtout, mettre un terme à l’interminable processus de privatisation de l’entreprise réactivé par le gouvernement en mi-novembre 2012 avec pour option la constitution d’un partenariat public-privé devant permettre d’accompagner financièrement et techniquement le développement de cette société.

A l’époque, les pouvoirs publics avaient engagé des tractations en vue de l’attribution de la 3è licence de mobile à un opérateur, qui devait se présenter sous la forme d’un partenaire stratégique exploité par la Cameroon Mobile Telecommunications (CMT SA), filiale de la CAMTEL créée en 2006 avec un capital social de 600 millions FCFA.

En fin 2009 en effet, cette société se lançait dans la course pour la 3è licence de mobile, son directeur général, David Nkoto Emane, estimant que l’occasion était venue d’ouvrir la privatisation «prioritairement aux nationaux, au lieu d’attendre que les capitaux viennent toujours de l’extérieur».

Deux tentatives de privatisation de CAMTEL, en 2002 et 2007, avaient été déclarées infructueuses par le gouvernement.

Créée en 1998, cette société, au capital de 50 milliards FCFA détenu à 100% par l’État camerounais, dispose jusqu’à présent du monopole de la téléphonie fixe et de la fibre optique.

Depuis novembre 2005, CAMTEL développe aussi, avec un partenaire chinois, un «téléphone fixe-mobile» encore appelé CtPhone qui lui permet de contrôler entre 5 et 7% de parts de marché, loin derrière MTN et Orange.

Il convient de noter que l’attribution de la 4ème licence de mobile au Cameroun n’a pas fait l’objet d’un appel public à manifestation d’intérêt.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cameroun : CAMTEL, 4ème opérateur de mobile – 26/09/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Melanie Eyok-Mbog Nyobe

4ème pourquoi alors que c est elle qui donne le net aux autres opérateurs ? Service public désolant , la honte !!!

Melanie Eyok-Mbog Nyobe

4ème pourquoi alors que c est elle qui donne le net aux autres opérateurs ? Service public désolant , la honte !!!

Djontu Herve

Ce la foutrez

wpDiscuz