Cameroun : Camrail veut interconnecter ses gares voyageurs à la fibre optique, du Nord au Sud du pays – 15/05/2014

La Cameroon Railways (Camrail), concessionnaire du chemin de fer camerounais, envisage de connecter à la fibre optique, toutes ses gares voyageurs, de Douala, la capitale économique du pays, à Ngaoundéré, dans la partie septentrionale du Cameroun, en passant par Yaoundé, la capitale camerounaise. C’est ce qu’indique un appel à manifestation d’intérêt récemment lancé par l’entreprise ferroviaire, en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité de ce projet.

Camrail-_-TrainPour l’instant, «il ne s’agit que d’une étude. Il est question de savoir si ce projet est réalisable et à quelles conditions ? De ce point de vue, l’étude va nous indiquer toutes les contraintes juridiques qui sous-tendent la faisabilité de ce projet», a expliqué à l’agence Ecofin une source interne à Camrail, interrogée sur la prise en compte de la réglementation en matière de déploiement de la fibre optique au Cameroun (surtout en interurbain), activité qui incombe exclusivement à la Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur public des Télécoms.

Pour rappel, depuis le 18 décembre 2013, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, AES Sonel, est sous le coup d’une sanction de 500 millions de francs Cfa infligée par l’Agence de régulation des télécommunications (ART), pour «exploitation d’un réseau privé indépendant sans autorisation».

A Camrail, les responsables déclarent avoir déjà déployé la fibre optique pour des besoins internes de l’entreprise, conformément à la réglementation en vigueur. Cependant, ces derniers confessent vouloir prendre toute la mesure des subtilités juridiques qui entourent le déploiement de la fibre optique pour d’autre usages, à l’instar d’en faire bénéficier aux voyageurs, au moyen de la mise à disposition de la connexion internet dans le train ou dans les salles d’attente des gares, comme l’envisage l’entreprise.

Source : Investir Au Cameroun