Cameroun : Camrail remporte le 1er Prix ”RSE-RH Marikana” pour meilleure condition de travail – 15/05/2015

La société Camrail remporte le 1er Prix ''RSE-RH Marikana'' | Photo d'illustration
La société Camrail remporte le 1er Prix ”RSE-RH Marikana” | Photo d’illustration

La Cameroon Railways (Camrail), opérateur du chemin de fer dans le pays, a remporté le 1er Prix ‘’RSE-RH Marikana’’ 2015 qui célèbre les meilleures pratiques de relations et conditions de travail dans le contexte africain, a-t-on appris de source officielle.

Au Cameroun depuis 15 ans, cette entreprise du groupe français Bolloré Africa Logistics est, selon l’Institut Afrique RSE, organisateur dudit concours, distingué pour sa politique volontariste en matière de ressources humaines.

Celle-ci, apprend-on, a ainsi permis l’amélioration du niveau du salaire mensuel moyen d’un agent, passant de 245.000 FCFA en 1997-1998, sous l’ex-Régie nationale des chemins de fer du Cameroun (Régifercam), à 400.000 FCFA en 2014.

Cette démarche permet aussi d’assurer une couverture médicale à 80% des cheminots et à leurs ayants-droit, pour un effectif social de 10.000 personnes à travers sept centres médicaux répartis sur l’ensemble du réseau et gérés par une dizaine de médecins et une cinquantaine de personnels paramédicaux.

Dans le même temps, Camrail déploie une stratégie de lutte contre le VIH/SIDA à travers le dépistage, les séances de sensibilisation, la distribution mensuelle des préservatifs, la mise en place d’un réseau de pairs éducateurs et de pairs éducateurs conseillers.

Au plan de l’hygiène et de la sécurité de l’environnement, le concessionnaire s’investit dans l’organisation d’ateliers de sensibilisation, de sessions des comités sécurité au travail, la gestion des accidents de travail ainsi que la distribution des équipements de protection individuelle.

La même société dispose actuellement d’un centre interne de formation aux métiers ferroviaires à Douala, la métropole économique du pays, et développe une politique de formations externes pour un budget annuel de 200 millions FCFA en moyenne et travaille, depuis cette année, à la mise en route du projet de création d’un centre sous régional similaire.

Camrail dispose d’une association sportive constituée de 11 sections, d’une mutuelle des travailleurs du rail assurant l’assistance sociale aux agents à travers la mise à disposition de crédits et prêts de l’ordre de 250 millions FCFA annuels en moyenne.

S’agissant du développement local, l’opérateur consacre un appui annuel de l’ordre de 400 millions FCFA aux communautés riveraines du rail, procède à l’aménagement et à la réhabilitation des points d’eau, participe à la lutte contre le transport des produits illégaux de la faune et de la flore et s’est engagée auprès des communautés et de la société civile à travers des soutiens aux formations hospitalières, aux établissements scolaires et la participation aux initiatives culturelles et sportives.

Employant en moyenne 2100 agents, Camrail fait aussi appel à quelque 500 petites et moyennes entreprises sous-traitantes pour un effectif moyen de 4.000 personnels.

Le Prix ‘’RSE-RH Marikana”, rappelle-t-on, a été créé en hommage aux 34 mineurs grévistes abattus par la police le 16 août 2012 en Afrique du Sud.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz