Cameroun – Une campagne pour une meilleure utilisation des produits phytosanitaires est lancée à Douala

Une campagne pour une meilleure utilisation des produits phytosanitaires est lancée à Douala | DR
Une campagne pour une meilleure utilisation des produits phytosanitaires est lancée à Douala | DR

Une dizaine de formateurs viennent de recevoir des parchemins à l’issue d’une formation initiée par Croplife Cameroun, la branche nationale de Croplife International représentant l’Industrie Mondiale de la Plante. Coordonnée par Koffi Roger Yeboué, Secrétaire exécutif de Croplife pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, la rencontre a donné la possibilité aux participants de s’outiller sur les directives à suivre lors du transport, du stockage et de l’application des pesticides ainsi que les mesures à prendre en cas d’intoxication accidentelle. Des informations spéciales ont aussi été données sur la toxico-vigilance ou la pharmacovigilance.

Le but est de lutter contre les maux qui plombent la filière des produits sanitaires au Cameroun. Notamment la délivrance des agréments de distributions à des amateurs, la contrefaçon, le harcèlement administratif des opérateurs du secteur formel. Toutes choses qui sont la cause de la baisse de la production agricole. Camerpost a appris qu’au moins 7 milliards de F Cfa, soit 30% du marché national des pesticides au pays sont issus du commerce illicite. Une grosse perte pour les entreprises du secteur, l’Etat et les planteurs. D’où la nécessité de former des spécialistes pour une sensibilisation plus accrue et un renforcement des pesticides importés.

Créée en 1989 sous l’appellation de Union phytosanitaires d’Afrique centrale (Upac), Croplife a depuis apporté une contribution croissante à la modernisation de l’activité phytosanitaire du Cameroun dans des domaines aussi divers que : la réflexion sur les lois phytosanitaires ; la participation aux ateliers de validation de leurs décrets d’application ; le développement, la vulgarisation et l’homologation en relation avec la recherche et les services spécialisés du ministère de l’agriculture et du développement rural des molécules et formulations de pesticides toujours plus performantes et plus tolérantes pour l’homme et l’environnement.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz