Cameroun – Camair-Co : Jean-Paul Nana Sandjo annonce la mise en service ses deux MA-60 chinois

Jean Paul Nana Sandjo, DG de Camair Co | Photo d'archives
Jean Paul Nana Sandjo, DG de Camair Co | Photo d’archives

L’information a été donnée par le directeur général Jean-Paul Nana Sandjo au cours d’une conférence de presse à Douala.

« Le problème majeur, c’est la flotte », a annoncé le directeur général de Camair-Co qui était face à presse à Douala. Une rencontre qui s’est tenue en prélude au lancement du club presse de la compagnie aérienne nationale. « Nous allons stabiliser les opérations de Camair-Co. Ainsi, les problèmes de desserte vont être réglés. Il est question pour nous d’améliorer la situation de notre compagnie nationale », a déclaré le directeur général de Camair-Co qui annonce que le vol inaugural avec les deux MA-60 aura lieu le 29 décembre prochain. « Le lancement des escales sera annoncé au fur et à mesure. Nous aurons 5 vols par semaine sur Bafoussam. Ngaoundéré sera desservi 3 fois par semaine. Douala/Nsimalen/Douala le sera tous les jours », annonce Nana Sandjo qui affiche une fois de plus ses ambitions : « appartenir à une alliance, avoir un minimum d’avions ».

On se souvient que c’est après plusieurs mois de réticences et de tractations, que l’Autorité aéronautique camerounaise avait, enfin, délivré les certifications techniques pour les deux aéronefs MA-60 vendus à l’Etat camerounais par la firme chinoise Avic International, et officiellement réceptionnés le 1er avril 2015. S’exprimant sur la question alors qu’il défendait le budget de son département ministériel devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, le ministre des Transport, Edgard-Alain Mebe Ngo’o annonçait que cette étape franchie, ces aéronefs rejoindront la flotte de Camair Co, le transporteur aérien public camerounais, qui compte alors désormais cinq aéronefs. Cependant, a précisé le ministre des Transports, « avant leur mise en service prévue à titre indicatif au cours de la troisième décade du mois de décembre 2015, les cinq équipages qualifiés devront repartir en Chine pour une remise à niveau, pendant que les aéronefs subiront toutes les visites techniques et essais préalables ».

Ce qui a été d’ailleurs fait. Le Dg de Camair-co a donné des assurances lors de la conférence de presse de jeudi dernier à Douala. Lesquelles avaient convaincu l’Autorité aéronautique nationale, qui a donné son quitus pour leur exploitation commerciale. Selon le Dg, la construction de ces deux MA60 a été financée par un prêt d’un montant de 34,5 milliards de francs Cfa concédé à l’Etat du Cameroun par Eximbank of China. Ils serviront à couvrir les lignes intérieures de la compagnie aérienne nationale camerounaise.

Source : © Le Messager

Par B-P.D.