Cameroun : Camair-co compte profiter du déficit du transport ferroviaire

Camair-co compte profiter du déficit du transport ferroviaire | © CT

Le septentrion est le principal bénéficiaire de la mise en œuvre du plan de redressement de Camair-Co consacrant la priorité aux lignes intérieures.

Depuis le lundi, 20 février 2017, la compagnie aérienne Camair-Co a réaménagé son planning hebdomadaire de vol. Avec, comme principales innovations, l’augmentation des vols vers le septentrion. Garoua, de ses trois vols hebdomadaires, passe désormais à quatre dessertes par semaines, avec le lundi, mercredi, vendredi et samedi. Maroua conserve son rythme de trois vols par semaine : mardi, jeudi et samedi. Mais surtout, Ngaoundéré, dont les vols à destination de Yaoundé et Douala étaient irréguliers, se verra également desservi trois fois par semaine. Hier jeudi, dans les bureaux Camair-Co de l’aéroport de Garoua, l’activité est quelque peu timorée, en raison notamment du fait qu’il n’y a pas de vol prévu. Mais assure-t-on au service commercial, la compagnie connaît actuellement des taux de remplissage records. Selon nos sources, c’est d’ailleurs cette forte hausse de la demande qui a entraîné l’augmentation de vols.

Accident ferroviaire d’Eséka

« Ces derniers mois, nous faisions des lignes comprenant Ngaoundéré – Garoua – Yaoundé/Douala dans le même vol, ou Garoua – Maroua – Yaoundé/Douala. Avec le nouveau planning, non seulement il y a un vol sur le Nord chaque jour, mais chaque destination devient autonome », précise notre informateur. D’après cette source, c’est surtout au niveau de Ngaoundéré que la demande a crû de manière plus considérable. Conséquence probable des difficultés de Camrail à satisfaire les besoins des voyageurs vers le sud, depuis notamment la suppression de la première classe suite à l’accident ferroviaire d’Eséka. Selon les données obtenues à Camair-Co, le niveau de remplissage actuel est de 80 à 90% pour les vols vers le Nord, 80% pour ceux à destination de Maroua et 50% vers Ngaoundéré.

Evidemment, la question de la flotte pour assurer le respect de ce planning a été posée. Là-dessus, les responsables locaux se veulent rassurants. Certes, l’entreprise n’a pas encore acquis de nouveaux aéronefs. Mais dans le cadre de l’application de son plan de redressement, elle a drastiquement réduit ses vols vers l’extérieur pour privilégier ces lignes intérieures.

Source : © Cameroon Tribune

Par Eric ELOUGA

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cameroun : Camair-co compte profiter du déficit du transport ferroviaire"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric Saapi

Pourvu qu’une petite panne casse pas complètement le rythme de travail

Salvador Mbang

Les amis, fermez la boutique là pour moderniser le transport par train dans la sous région.

Bernard Owona Enama

Avec quels avions?

Bernard Owona Enama

Avec quels avions?

Trésor Njiké

Pourvu que ça dure longtemps

Hadjasoule Djoumai

Weeee camair-co assia

Aali Djabir

Il faudra aussi revoir les prix

Msani Bassoro

Avec les heelicoooteeer

wpDiscuz