Cameroun : des cadres des Lions indomptables menacés de sanctions disciplinaires

Stéphane Mbia aurait critiqué les nouveaux joueurs titularisés par le coach| DR
Stéphane Mbia aurait critiqué les nouveaux joueurs titularisés par le coach| DR

Des sanctions disciplinaires pourraient être infligées à certains cadres de l’équipe nationale de football les Lions indomptables du Cameroun au moment cette équipe a du mal à assurer sa qualification pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui aura lieu en 2017 au Gabon, a-t-on appris de sources proches de la Tanière.

S’il est vrai que la nature des sanctions n’a pas encore été rendue publique, les sources laissent croire que les sanctions en question pourraient être des suspensions voire des “exclusions définitives” .

Parmi des noms avancées au sein de l’encadrement technique et de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), figure en bonne place l’actuel capitaine, Stéphane Mbia ; qui aurait critiqué les nouveaux joueurs titularisés par le coach, les accusant de n’avoir pas suffisamment « mouillé le maillot », contrairement à certains cadres laissés sur le banc.

Il est reproché à ces cadres des Lions indomptables d’avoir tenu des « propos inamicaux » à l’endroit de leurs coéquipiers, notamment les jeunes joueurs récemment appelés en sélection par le technicien belge Hugo Broos pour la double confrontation avec l’Afrique du Sud, lors des 3è et 4è journées des éliminatoires de la CAN 2017. Les deux formations se sont neutralisées en faisant 2-2 à l’aller et 0-0 au retour.

Le fait que lors du match retour, mardi à Durban, le capitaine des Lions indomptables a été relégué au banc de touche sans qu’on ait des explications apparait aux yeux de certains observateurs comme le début de la matérialisation de ces sanctions.

Dans le même ordre d’idées, des joueurs ayant déclaré forfait lors de cette double confrontation contre l’Afrique du sud pour « blessures non authentifiées » pourraient purement et simplement être écartés de la sélection en attendant l’aboutissement des enquêtes, précise-t-on à la FECAFOOT.

© CAMERPOST avec © APA