Cameroun – Budget 2016 : Près de 178 milliards pour le Littoral

Ivaha Diboua, gouverneur du Littoral | DR
Ivaha Diboua, gouverneur du Littoral | DR

Cette somme servira à alimenter plusieurs axes de développement dans la région. « Priorité à la lutte contre la pauvreté et la vie chère à travers une plus grande allocation des ressources du Budget d’investissement public aux secteurs inducteurs de croissance, notamment l’énergie, l’agriculture, les infrastructures et les mines, sans oublier l’encadrement de la jeunesse et l’accompagnement des Pme ». C’est à quelques-uns de ces axes de développement, rappelés par Serge Dieudonné Ntsek, chef de la division des Contrôles des opérations budgétaires au ministère des Finances, que sera alloué le budget de l’Etat 2016 pour la région du Littoral, s’élevant à 177 882 069 012 F. C’était lors de la cérémonie de lancement hier 7 janvier 2016 dudit budget présidée par le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, dans ses services à Bonanjo.

Ce budget 2016 du Littoral rentre dans une démarche nationale qui a plusieurs missions :  l’accélération de la croissance pour la rendre plus forte, durable et génératrice d’emplois ; la poursuite de la mise en œuvre du plan d’urgence triennal par le président de la République et dont les objectifs sont de promouvoir la croissance économique et d’améliorer les conditions de vie des populations ; la continuation de l’exécution des grands projets structurants et la diversification de l’économie ; l’accueil de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin cette année et l’amorce de la CAN masculine, déjà prise en compte dans ce budget.

Quant au budget d’investissement public, il est d’un peu plus de 153 milliards F pour les quatre départements : Wouri, Moungo, Nkam, Sanaga-Maritime. Il servira notamment aux travaux de construction du stade de football de Japoma, la poursuite des travaux de construction du second pont sur le Wouri, le projet d’assainissement fluvial de la ville, l’aménagement des entrées Est et Ouest de Douala, les travaux de bitumage des routes Douala-Bonepoupa et Bonepoupa-Yabassi. 515 projets sont inscrits pour 2016, soit neuf de plus que l’année dernière.

Et pour en revenir à 2015 justement, le Bip a affiché un bilan de 60% de taux d’exécution des projets. Comme freins, Blaise Aimé Ella, délégué régional du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, a déploré entre autres la lenteur dans la production et la transmission des dossiers d’appels d’offres au niveau communal, tout comme l’incompétence, voire la tricherie de certains prestataires. Et une initiative mise en place pour pallier ces difficultés dans l’avenir, c’est un cadre de concertation mensuelle autour des autorités administratives.

Source : © Cameroon Tribune

Par Rita DIBA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz