Cameroun – Braquage à main armée dans une agence de Congelcam

Braquage à main armée dans une agence de Congelcam | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

L’incident s’est produit dans la matinée du lundi 20 février 2017 dans l’établissement situé derrière le lieu-dit Coaf à Deïdo. Un branle-bas. La panique a été générale aux alentours de Coaf dans la cité économique. Les coups de feu ont poussé les populations y compris les commerçants voisins à l’agence Congelcam à courir dans tous les sens. La matinée n’était pas calme. Trois jeunes gens à bord d’une moto, lourdement armés, ont créé une frayeur terrible. Le plus grave, est cette agression d’une caissière de Congelcam.

A en croire les témoins de la scène, « dame Horthense a rudement reçu des coups de poignard. Les malfrats avaient pour objectif de lui arracher son sac à main qui contiendrait une somme de 20 milliards de Fcfa », rapportent des observateurs interrogés sur place. Ils ajoutent : « elle a résisté. Devant son refus de lâcher prise, on lui a asséné des coups via un poignard au bras. Voilà qui l’a poussé à laisser son sac aux malfrats. Impossible de lui porter secours car les coups de feu tirés en l’air ont conduit les uns et les autres à chercher refuge de peur d’être touché par une balle perdue ». Au moment où CAMERPOST est arrivé sur les lieux, du sang humain était visible encore à même le sol, de part et d’autre de la devanture de ladite agence.

Pour avoir une idée précise des circonstances du drame, nous avons approché les collègues de Horthense. Ils ont eu du mal à s’exprimer tant ils n’en revenaient pas de la scène qui venait à peine de se produire. « Nous ne savons pas pourquoi et comment ces trois bandits ont décidé d’opérer à cette heure de la journée (Ndlr : 9h). Ce dont nous sommes certains est qu’il n’y a rien eu dans le sac emporté », soutiennent sous anonymat les collaborateurs de la victime.

Pas de butin

Contrairement aux propos relevés plus haut par des témoins, les employés de Congelcam estiment qu’ « ils ont une manière à eux de garder leur argent. Horthense est en effet chargée du versement. Sauf qu’ici, on protège l’argent dans une combinaison que la concernée porte en dessous d’un vêtement ample comme le Kaba. Elle le fait et tient par la suite un sac à main, justement pour duper les personnes mal intentionnées. Et c’est ce qui a été fait. Ces voleurs n’ont pas eu le butin recherché ».

Informés, les policiers et gendarmes ont débarqué sur les lieux, mais trop tard pour mettre la main sur les auteurs de l’agression. Pour l’heure, dame Horthense se trouve sous soins intensifs dans une formation hospitalière de la place. Au moment où nous quittions les lieux, l’agence spécialisée dans l’importation, l’exportation et la vente des produits frais et congelés notamment le poisson, a fermé ses portes.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Cameroun – Braquage à main armée dans une agence de Congelcam"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alberto Kool

20 milliards?!!!!!!!! Une seule personne porte ça ?!!!! CAMRPOST!!!!!!! c’est pas possible!

Clément Lele Tagne

20 milliards de FCFa dans un sac à main?

Steve Ndjiki

Maff allez bien relire ce post avant de crier o mensonge dion.. kpakato là

Mary Bolaji

Ils doit avoir un complice. Emloyer. Clair. Investigation doit etre strict. Ok

Nathalie Gaelle

hummmm pas possible

Armand Ledoux Djiemeni

Donc les individus en ont tjrs les armes dans le territoire ? ? ?

wpDiscuz