Cameroun – Braconnage : Plus de 600 éléphants abattus dans la localité de Ngoyla

Plus de 600 éléphants ont été massacrés au Cameroun, notamment dans la localité de Ngoyla, dans la région de l’Est, d’après un inventaire réalisé par le Fonds mondial pour la nature (WWF), a-t-on appris lundi auprès de cette organisation qui œuvre pour la préservation des écosystèmes naturels.

Cameroun – Braconnage : Plus de 600 éléphants abattus dans la localité de Ngoyla

La conséquence directe de ce braconnage est la diminution des pachydermes qui font pourtant partie des espèces animales à protéger, au point qu’entre 2011 et 2015, la population des éléphants est passée d’environ 742 à environ 123 individus.

«C’est cette zone qui avait la plus grande population d’éléphants de forêt au Cameroun. Mais l’inventaire que nous avons mené en 2015 relève qu’en moins de dix ans, 75% de ces pachydermes avaient disparu », renseigne WWF.

Cette ONG qui mentionne aussi que c’est dans cette zone que se trouve le plus grand gisement de fer, de l’or et du diamant est exploité de façon artisanale aux dépens de la biodiversité laisse croire qu’au-delà des braconniers « ordinaires », des commendataires ne seraient pas loin.

Une situation dommageable d’autant que des trafiquants « ne tuent ou n’arrêtent que les animaux qui peuvent contribuer à l’écodéveloppement», fustige WWF.

Selon des sources, la mise en place d’un plan d’aménagement de la réserve de Ngoyla pourrait permettre de sécuriser efficacement les ressources naturelles de cette réserve qui ne compte que 14 éco-gardes.

Or selon l’évaluation qui a été faite, « un éco-garde peut s’occuper de 5000 hectares, ce qui fait que nous avons un déficit de 20 éco-gardes

Le massif de Ngoyla-Mintom avait été placé en conservation en 2000 par le gouvernement dans la perspective des financements carbone. Mais en 2009, selon le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), le Cameroun qui projette son émergence en 2035 va signer des permis d’exploitation minière et forestière dans la zone, contribuant à la destruction de la faune et de la flore.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz