Cameroun – Boxe : le rêve brisé de Yannick Azangué

Le rêve brisé de Yannick Azangué | Photo d'archives
Le rêve brisé de Yannick Azangué | Photo d’archives

C’est en larmes que la boxeuse, invitée de l’émission radio Olympia sport, a exprimé sa déception après avoir manqué le championnat du monde au Kazakhstan cette année.

Les jeux olympiques, Le rêve d’une vie pour tout sportif. Après avoir raté la qualification au tournoi préolympique de Yaoundé (12 au 19 mars), Christelle Diang (60kg) et Yannick Azangue (75kg) avaient une dernière chance d’obtenir un ticket pour les JO de Rio. Pour cela, elles devaient participer aux championnats du monde de boxe qui se déroulent depuis le 19 Mai à Astana au Kazakhstan. Contrairement au tournoi préolympique, où chez les dames, seule la médaillée d’or de chaque catégorie se qualifiait pour Rio, les lionnes respectivement 2ème et 3ème, avaient plus de chance à Astana. La raison, les 4 premières de chaque catégorie vont se qualifier.

En préparation depuis près de 2 mois au camp de l’unité à Yaoundé, Diang et Azangué vont finalement apprendre à 24h de la compétition qu’elles ne pourront pas effectuer le voyage.

Invité de l’émission Olympia sport sur Afrik 2 radio à Yaoundé mercredi le 18 mai, Yannicke Aubierge Azangue a exprimé sa déception après avoir reçu l’appel de la Fecaboxe (fédération camerounaise de boxe). « La fédération m’a expliqué que le Kazakhstan n’a pas donné son avis favorable parce que la demande a été envoyée un peu tard. Si on doit voyager ce n’est qu’à partir du 23 mai (2 jours après le début du tournoi, ndlr) », regrette-elle.

L’ancienne championne de tennis, la voix tremblante, fini par fondre en larmes en pensant à tous les efforts fournis en vain. « Jusqu’ici je ne crois pas. Après le tournoi de Yaoundé, j’ai eu 2 semaines de repos ensuite je me suis entrainée 2 fois par jour. Ça me fait très mal. », a-t-elle lâchée ensuite. L’émotion l’envahie totalement malgré le soutien moral du Co-présentateur. « C’est très dure à supporter, c’est dure ! C’était une dernière chance (pour se qualifier pour les JO 2016, ndlr). Encore qu’on prenait les 4 premiers. C’est difficile. Je ne comprends rien. On n’a pas pu nous prendre en considération. », dit-elle.

La boxeuse inconsolable laisse planer le doute sur envie de continuer à pratiquer cette discipline, elle qui caressait tant le rêve de participer à ce grand rendez-vous à Rio. « Je ne sais pas c’est très difficile parce que les Jeux olympiques c’est une fois en 4 ans. Je n’arrive pas à réaliser ce qui s’est passé. »

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga