Cameroun – Bourse : Jean-Claude Ngbwa peut-il apaiser la place de Douala ?

Jean-Claude Ngbwa, nouveau président de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun | DR
Jean-Claude Ngbwa, nouveau président de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun | DR

Le nouveau président de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun arrive dans un contexte de crise entre le régulateur et les sociétés de Bourse. Sa mission : relancer un secteur atone.

La préparation du prochain emprunt obligataire du Cameroun, qui s’élève à 150 milliards de F CFA (près de 230 millions d’euros), traduit le désamour qui s’est instauré. Alors que par le passé plusieurs prestataires de services d’investissement (PSI) participaient, cette fois-ci seul le consortium constitué des filiales d’Afriland First Bank, de Société générale et d’Ecobank a répondu à l’appel d’offres portant sur l’arrangement de cette opération.

« Nous ne voulons pas nous faire taper dessus après coup et subir une mauvaise publicité pour d’éventuels manquements », réagit le responsable d’une société de Bourse. Même son de cloche du côté du Douala Stock Exchange : la CMF avait en effet également ouvert les hostilités à l’encontre de la société de marché, coupable à ses yeux d’avoir accordé un visa au placement sur le marché hors cote de 69 milliards de F CFA d’obligations du Trésor à coupon zéro appartenant à la Société nationale de raffinage (Sonara).

Une initiative qui se veut neutre

L’heure est donc à l’apaisement. « La culture du dialogue doit remplacer le régime de la terreur », résume un autre acteur.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz