Cameroun – Bonnes pratiques communales : cent millions de FCFA du FEICOM aux meilleures municipalités

Philippe Camille Akoa, directeur général du FEICOM | DR.
Philippe Camille Akoa, directeur général du FEICOM | DR.

La deuxième édition du prix du Fond Spécial d’Equipement et d’Intervention Inter Communal (FEICOM) vient d’être lancé à Yaoundé. L’initiative vise à récompenser les communes qui s’illustrent positivement dans leurs rapports avec les populations ainsi que dans le développement local.

Le prix national du FEICOM est doté d’une enveloppe de cent millions de Fcfa. La répartition de cette somme est la suivante : cinquante millions de Fcfa pour le premier prix ; vingt millions pour le second dix millions pour le 3eme et enfin 10 prix spéciaux régionaux d’une valeur de deux millions par région. Peuvent faire acte de candidature, les communautés urbaines, les communes et leurs regroupements. Les critères de sélection portent sur quatre domaines de la gestion communale notamment : la gestion des ressources humaines et matérielles ; la gouvernance locale et développement durable. Ce prix est en réalité la concrétisation d’un partenariat entre ONU-habitat et le FEICOM. Selon Camille Akoa directeur général du FEICOM, les meilleures initiatives et pratiques seront présentés publiquement lors de la 3e conférence des nations unies sur le logement et le développement durable, du 17 au 20 octobre prochain à Quito en Equateur. Rappelons que la commune de Bangangté a remporté la première édition tenue en 2011. Cette municipalité avait présenté son projet dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement. Le projet de la ville de Bangangté dans la région de l’ouest Cameroun, avait été retenu et classé 2eme au prix de l’excellence des Nations Unies pour les services publics en 2014, en Corée du Sud.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER