Cameroun : Boko Haram provoque une grave crise alimentaire dans l’Extrême-Nord – 03/01/2015

Soldat camerounais dans un vehicule blinde personel surveille un camp deserte par Boko Haram pres du village de Kirenova, Etat du Borno. Credit photo: thenationonlline
Soldat camerounais dans un vehicule blinde personel surveille un camp deserte par Boko Haram pres du village de Kirenova, Etat du Borno. Credit photo: thenationonlline

La région camerounaise de l’Extrême-Nord, où sévit la secte islamiste nigériane Boko Haram depuis des mois, accuse actuellement un déficit de 132.000 tonnes de céréales, selon les services compétents du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Dans les départements du Logone-et-Chari, du Mayo Sava et du Mayo-Tsanaga, les plus touchés par le phénomène et qui accueillent également des milliers de Nigérians fuyant les exactions du mouvement djihadiste dans leur pays, ledit déficit est estimé à près de 122.000 tonnes de céréales, soit un manque à gagner estimé à 30 milliards FCFA.

La menace est d’autant plus sévère que des dizaines de villages, en proie à l’insécurité, se sont vidés de leurs habitants qui vivent essentiellement des activités agropastorales.

Officiellement, les autorités n’ont encore annoncé aucune mesure permettant de faire face à cette insécurité alimentaire galopante, dans une région sahélienne régulièrement victime soit de la sécheresse sévère, soit des inondations.

© CamerPost avec © APA