Cameroun – Boko Haram : Les théoriciens de «la rébellion du nord» désavoués par Shakau – 10/01/2015

https://www.youtube.com/watch?v=WLQeLCt8Zi0

Dans une vidéo diffusée il y a quelques jours, le gourou de la secte islamique menace au Cameroun.

La vidéo diffusée sur internet il y a quelques jours par la secte islamiste Boko Haram va certainement mettre dans leurs petits souliers, tous ceux qui soutenaient jusqu’ici mordicus que les attaques récurrentes à l’Extrême-Nord sont le fait d’une rébellion du Grand Nord. Les théoriciens de ce courant, qui ne se recrutent pas seulement dans les rangs des signataires de l’Appel de la  Lékié et qui polluent même les milieux universitaires, soutenaient en effet leurs positions par le fait que le leader de la secte n’avait jamais mentionné le Cameroun dans ses différentes prises de parole.

C’est désormais chose faite. «Paul Biya, si tu ne mets pas fin à ton plan maléfique, tu vas avoir droit au même sort que le Nigeria (…) tes soldats ne peuvent rien contre nous», menace Abubakar Shekau. Arme en bandoulière, barbe fournie, le supposé leader de la secte islamiste appelle les jeunes du Cameroun à se rallier à sa cause, sans doute à cause du désintérêt des jeunes du Grand Nord à désormais regagner volontairement la secte islamiste.

Les dernières images de la vidéo de 17 minutes contiennent par ailleurs des bouts de phrases en fulfulde où Abubakar Shekau prétend que la démocratie n’est pas compatible avec l’islam. L’une des lectures que l’on peut faire de cette vidéo est que, malgré ses nombreuses victoires au Nigeria voisin, la secte ne fait pas le poids face à l’armée camerounaise. Et cette vidéo est encore la preuve que Shekau et ses comparses sont à la peine. Son discours à Paul Biya, qu’il nomme plusieurs fois dans la vidéo, est en fait un appel au  répit, le signe d’un respect de l’armée camerounaise. «Au Nigeria, quand la secte s’empare d’un village, elle y reste. Ce qui n’est pas le cas au Cameroun où elle est très rapidement délogée.

Cela est le signe de l’échec de toutes les stratégies mises en oeuvre jusqu’ici par le leader de la secte», explique un analyste. De quoi sans doute rassurer les plus éclectiques des leaders d’opinion qui allaient jusqu’à affirmer, sans aucune preuve, que la fictive «Boko Haram-Cameroun» dispose des avions et de troupe. Et que des tracts circulent à l’Extrême-Nord, dans lesquels des jeunes «rebelles» de Boko Haram estiment que l’élite politique de la région est uniquement composée de vieillards qui doivent être remplacés. Trêve de Balivernes

Source : © L’Oeil du Sahel

Par DAVID WANEDAM

  • Vigilant

    Arrétez de faire des articles qui visent des individus!!!!