Cameroun – BoKo Haram : le gouvernement inaugure une aide spécifique aux femmes du camp de réfugiés de Minawao

Le gouvernement inaugure une aide spécifique aux femmes du camp de réfugiés de Minawao | © AFP / Reinnier Kazé

L’espace de cohésion sociale des femmes et des filles du camp des réfugiés de Minawao est un don des partenaires au développement du gouvernement camerounais. C’est vers une autonomisation de la gent féminine dans cette zone close.

Il ne fallait pas mieux comme cadeau à l’occasion de la 32ème journée internationale de la femme pour ces femmes et filles. Le don des partenaires a été inauguré hier par la ministre de la promotion de la femme et de la famille, Marie Thérèse Abena Ondoua.

Désormais, les femmes et filles du camp de réfugiés de Minawao et de Zamay ont un cadre pour d’expression. L’espace social et de cohésion est composé d’un espace de refuge et d’un espace de formation aux métiers des femmes. C’est un don de ONU femmes avec l’appui financier et technique du Japon. C’est une œuvre qui va faciliter l’épanouissement des femmes en situation de réfugiés. Pour les réfugiés à travers leur représentant, c’est une satisfaction. Il affirme que la joie sera partagée si les populations hôtes profitaient aussi du fruit de la générosité des partenaires au développement du Cameroun. Adama Moussa, a le triomphe modeste.

Il estime que les femmes ont en une structure plusieurs réponses à leurs besoins « Il s’agit surtout d’apporter une assistance psychosociale, une assistance médicale, une assistance économique aux réfugiés. Nous avons un début de réponse. Nous avons trois espaces aujourd’hui que nous sommes en train d’inaugurer et cela participe surtout à la prise en compte des besoins. Les besoins sont très énormes mais notre détermination c’est d’aller de l’avant » a déclaré le Représentant ONU femmes.

Du côté du gouvernement, c’est cela participe du cahier de charge des pouvoirs publics d’assister les populations nécessiteuses quelques soit leur origine. C’est en somme un droit humain auquel nul ne doit déroger.

Kits économiques

La ministre Marie Thérèse Abena Ondoa, a fait une pierre lors de son séjour dans la région de l’Extrême-Nord. A Zamay une localité de la région, elle a posé des actes, en faveur des réfugiés et des déplacés pour inaugurer un forage et un hangar entre autres « Nous avons procédés aussi à la remise des kits économiques, parce que ces populations sont aussi dans le besoin pour engager des activités génératrices de revenues » a précisé Marie Thérèse Abena ONDOUA, qui a quitté le camp avec une note d’espoir. Elle espère que la situation reviendra au plus tôt à la normale afin que ces victimes regagnent leur localité d’origine.

Lors d’une visite du ministre de la santé publique, le 11 mars 2016, André Mama Fouda avait qualifié la situation dans le camp de Minawao d’alarmante. Le camp comptait en mai dernier et d’après des chiffres, 56 805 personnes. Les responsables de l’Organisation mondiale de la Santé parlait de 55 naissances par semaine, soit 500 nouveaux-nés par trimestre et 2000 par an. Et, selon le gouverneur de l’Extrême-Nord, MIDJIYAWA BAKARY, pour seulement l’année 2016, le camp a enregistré 5 369 nouveaux venus au rythme de 290 par semaine.  Et, il s’agit là d’un camp à 60,91% constitué d’une population âgée de 18 ans et les femmes, 53,29%.

 

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz