Cameroun : Le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au menu d’un atelier sous-régional à Douala

Le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme au menu d'un atelier sous-régional à Douala | Illustration/DR
Le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au menu d’un atelier sous-régional à Douala | Illustration/DR

Les ministres des Finances de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont réunis depuis ce lundi à Douala, dans le cadre des travaux du Groupe d’actions contre le blanchiment d’argent (GAGAC) et le financement du terrorisme, a-t-on constaté sur place dans la métropole économique du Cameroun.

Les ministres vont plancher sur des stratégies communes de lutte en se basant sur les recommandations de la commission technique du GABAC, l’organisme dont la mission est d’accompagner les Etats dans la mise en œuvre des politiques de lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme dans la sous-région.

A travers deux groupes de travail, les experts réunis, la semaine dernière, ont échangé en se basant sur plusieurs documents de travail portant sur une étude typologique sur le financement du terrorisme, actuellement menée en Afrique centrale et une autre sur les risques de blanchiment des capitaux liés aux nouveaux moyens de paiement.

Pendant les assises, le plan stratégique du GABAC pour les cinq prochaines années sera adopté.

Egalement au programme, le dispositif de lutte anti-blanchiment de certains Etats de la sous-région d’où la présence également des experts des milieux sécuritaires de l’Afrique centrale.

© CAMERPOST avec © APA