Cameroun – BIT: le siège régional pour l’Afrique centrale ne sera pas fermé – 05/03/2015

La représentation régionale pour l’Afrique centrale du Bureau international du travail (BIT) basée à Yaoundé ne sera pas fermée contrairement à certaines informations véhiculées dans ce sens, a rassuré Aeneas Chuma Chapinga, jeudi à Douala.

Le sous-directeur général et directeur régional du BIT pour l’Afrique s’exprimait lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques au siège du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM).

Pour appuyer ses dires, Chapinga a révélé que le nouveau directeur de la représentation du BIT ‘’prendra fonction dans les mois à venir”.

Constatant, sur un autre plan, que ‘’les organisations syndicales camerounaises ne sont pas satisfaites du dialogue social”, il a demandé au gouvernement camerounais de leur accorder une oreille attentive.

Ce rendez-vous a été l’occasion de revenir sur la qualité du partenariat entre le Groupement et le BIT et d’identifier les champs d’action sur lesquels le BIT pourrait intervenir, notamment concernant l’accompagnement du GICAM face au défi de l’émergence et du développement durable au Cameroun.

M. Chapinga a présenté quatre problématiques majeures identifiées en Afrique par le BIT, qui les a inscrites sur sa feuille de route: le chômage des jeunes, malgré la croissance qu’a connue le continent ces dix dernières années ; la croissance, qui doit permettre aux populations de sortir de la pauvreté, au lieu de créer des inégalités comme c’est actuellement.

Il a également cité la promotion de l’intégration régionale et sous-régionale des travailleurs et une attention particulière à porter sur les Etats dits ‘’fragiles” car la création d’emplois contribuera à y apporter paix et développement.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz