Cameroun – Barrage de Natchigal : 2000 riverains menacés de déguerpissement

« EDF maintient ses investissements au Cameroun » selon ses dirigeants | Photo d'archives

La construction du barrage hydroélectrique de Natchigal dans la région du Centre sur le fleuve Sanaga pourrait avoir un impact sur la vie de 2000 riverains qui pourraient être contraints de s’éloigner de ce barrage qui devrait produire 420 Mégawats (MW).

Cette estimation a été faite par la commission d’évaluation mise sur pied par les autorités, et dont les études serviront à la préparation du décret de classement et d’indemnisation des populations concernées.

En effet, 900 personnes affectées ont été recensées. Parmi elle, 200 seront touchées dès 2017, cinq ménages avec 19 personnes seront
déplacés tandis que les déplacements économiques concerneront 856 cultivateurs, 117 pêcheurs et 83 mareyeuses.

Les surfaces cultivées impactées sont de 142 hectares (ha) pour la zone de barrage et de 120 ha pour ligne haute tension.

Pour mettre en œuvre le barrage hydroélectrique de Nachtigal, une société anonyme de droit camerounais baptisée « Natchigal Hydro Power Company » (NHPC), a été créée le 7 juillet 2016.

Son capital est détenu à hauteur de 40 pour cent par Electricité de France, (EDF) International, 30 pour cent par l’Etat du Cameroun et 30 pour cent par la Société financière internationale (SFI).

La NHPC sera en charge de la construction de l’aménagement hydroélectrique, la dématérialisation des lignes hautes tensions d’évacuation d’énergie et de l’exploitation du barrage pendant 35 ans.

La mise en service de la première machine est prévue au premier semestre 2020 et celle de l’ensemble de l’infrastructure devrait intervenir au premier semestre 2021 pour plus de 600 milliards de FCFA d’investissement.

Par © CAMERPOST

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cameroun – Barrage de Natchigal : 2000 riverains menacés de déguerpissement"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Brice Jacques Kombang Medzi

Ont peut faire avancer technologique sans casser les oeufs, en espérant que le remboursement par l état Camerounais .

Alain Being Edongo

On a le choix entre, ne pas construire le barrage et les deguerpir.

Elian Maukem

on ne peut pas les faire parti sans les dédommager à ce que je sache. ils doivent aussi apporter leur pierre à l’édifice.

Simon Balengla

si c’est pour la bonne cause on les recase ailleurs sans soucis

Bansoa Force

Les barrages sont démodée on parle d énergie renouvelable

Blaise Blaisau

Le barrage est propre car ne produit aucun déchets et renouvelables car l’eau à un cycle perpétuel

Beaudelaire Mana

Superbe

Abdoulhamid Ahmadou

Malheureusement pour eux, ils ne situent pas au sud. Nous savons que pour mekine et memvele c’est à coup de milliards que les riverains ont été dédommagés.

wpDiscuz