Cameroun – Barrage de Lom Pangar : l’ouvrage réalisé à près de 98 %

Le barrage de Lom Pangar est réalisé à près de 98 % | © RFI/Alexis Huguet
Le barrage de Lom Pangar est réalisé à près de 98 % | © RFI/Alexis Huguet

Après la mise en eau partielle le 24 septembre 2016, la mise en eau totale de ce barrage devrait intervenir d’ici la fin de ce mois d’août, d’après les experts à pied d’œuvre.

Selon les experts, le barrage hydro-électrique de Lom Pangar sera prêt à accueillir les six milliards de m3, sa capacité totale, dans environ deux semaines. La mise en eau définitive permettra ainsi l’augmentation de la production, de 170 mégawatts, dans le réseau interconnecté Sud, via les barrages existants en aval sur la Sanaga, Édea et Song Loulou.

La même source précise  que la mise en eau de ce barrage, va  booster l’économie camerounaise et améliorer le bien-vivre des populations.  De plus, cela réduira considérablement les délestages en saison sèche, lorsqu’on sait que la demande en énergie augmente de 7à 8% chaque année au Cameroun, soit un besoin supplémentaire de 75 à 100 mégawatts par an. Le coût du barrage de Lom Pangar est estimé à 247 milliards de Fcfa.

Description et enjeux du projet

Le barrage de Lom Pangar est sit danés la région de l’Est du Cameroun, sur la rivière Lom à environ 4 km à l’aval de sa confluence avec le Pangar et à 120 km environ au Nord de la ville de Bertoua.
Le projet consiste notamment en l’implantation d’un barrage muni d’un ouvrage de régulation des débits, d’un ouvrage de prise d’eau usine, d’un évacuateur de crues et d’une hausse fusible, le développement, la construction, et le fonctionnement d’un réservoir de 6 milliards m3 et de 540 km2 et l’implantation d’une usine hydroélectrique de pied d’une puissance de 30 mégawatts, principalement pour alimenter la région de l’Est.

Objectifs du projet Lom Pangar

Le barrage réservoir de Lom Pangar vise à compléter la régularisation de la Sanaga pour l’optimisation de la production des centrales existantes, et créer des conditions favorisant l’aménagement de nouveaux sites nombreux et importants à l’aval, à des conditions économiques effiscientes.

La retenue de Lom Pangar prévoit l’augmentation d’un débit régularisé de la Sanaga à plus de 1.000 m3/s à l’amont de Song Loulou de façon à saturer son débit d’équipement et à accroître la production d’Édéa en période d’étiage, soit 160 mégawatts produits par les deux ouvrages.

En réalisant cet aménagement avec l’appui des institutions internationales, le gouvernement camerounais veut aussi s’assurer de la sureté des installations et optimiser les impacts du projet sur le plan environnemental et socio-économique.

Description du barrage réservoir

Le barrage est du type mixte. Il comporte une section en béton sur la rivière qui regroupe les fonctions hydrauliques du barrage ainsi que deux ailes en terre qui assurent la fermeture des rives. Il est complété par une digue de col qui ferme une dépression topographique en rive droite du barrage. L’emprise de la retenue aura une superficie maximale de 590 km² pour une capacité utile de stockage de 6 milliards de m3.

Source : © CRTV

Par Dieudonné Zra

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz