Cameroun : Bamenda, la ville de l’hospitalité et du savoir-vivre – 24/01/2015

Bamenda, la ville de l’hospitalité et du savoir-vivre. Photo d'illustration
Bamenda, la ville de l’hospitalité et du savoir-vivre. Photo d’illustration

Chef-lieu de la région du Nord-Ouest du Cameroun, c’est une ville principalement anglophone avec une excellente polyvalence dans le bilinguisme, fait partie des villes locales situées dans les montagnes. Entre climat tropical ensoleillé, population chaleureuse, tradition fusionnée au modernisme, Bamenda dévoile ses charmes.

La beauté et le charme pittoresque de la ville, de jour comme de nuit, offre une splendide vue depuis la falaise sur une distance de près de 10 kilomètres. Difficile de rester insensible à la fraicheur béatifiant et brumeuse de la ville qui, même avec un soleil ardent, embaume la ville : climat édénique donc !  Amateurs de photos ne doivent pas manquer ces moments. Une fois dans la ville, Bamenda se présente : ville ancrée entre modernisme et tradition, les maisons construites en matériaux modernes avec pour la plupart, des objets d’art pour décoration, sont fascinantes. A chaque grand carrefour, se dresse presque toujours un vieux monument : statue de félin, de soldat, de chasseur… faits toujours par des artistes locaux. Et pour cause, l’artisanat sur tous ses aspects y est développé et encouragé par les municipalités.

La ville de Bamenda avec ses rues toujours propres témoignant du civisme de ses citoyens, contraste magnifiquement avec d’autres. Et justement, ce fait si particulier est propre aux ressortissants de cette ville d’environ 800.000 habitants. Bilingues, travailleurs, nanties d’une politesse assez exceptionnelle dans un pays déjà réputé très accueillant les Bamenda People comme ils se font appeler, vivent d’une manière très simple. Ici, tout autochtone peut convier un étranger à déjeuner ou dîner chez lui de manière très fraternelle.

Fraternité n’est pas le seul maître-mot qui caractérise les habitants de Bamenda. En sus du savoir-vivre, à Bamenda, l’attrait qui accroche aussi les visiteurs, ce sont les mets culinaires. Les marchés, tous rudimentaires certes, disposent d’excellents épices et condiments qui agrémentent les plats. Et pour plats, le Eru & Wata Fufu ; l’Ekwa Koko ; L’Esuba & Nzamungè ; l’Ashu ; le Corn Tchaff… sont des plats (en général originaire de la région anglophone du pays et aussi du grand Ouest) qui ont fait l’unanimité de tous les consommateurs. Rien qu’un petit détour dans un restaurant de la ville et assurément l’on en ressort convaincu.

Traversée par les eaux du fleuve Mezam – éponyme du département –  la ville de Bamenda regorge d’une importante richesse agricole. La culture des tubercules, d’oléagineux et des légumes font parties des richesses de son sol. De par cette variante tant naturelle qu’humaine, www.Jovago.com, site internet de réservation d’hôtels en ligne, et également de promotion touristique locale, a trouvé excellent de venter cette ville qui attire de plus en plus de touriste au Cameroun. Bamenda a du potentiel et elle ne demande qu’à se le faire découvrir.

Par Gaspard Ngono

Correspondance particulière

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Bamenda, la ville de l’hospitalité et du savoir-vivre – 24/01/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Grace Tchombe

Hop station mm idole jadore

wpDiscuz