Cameroun : les autorités déterminées à sensibiliser sur l’importance de la lecture

Très peu de jeunes s’intéressent à la lecture au Cameroun. Elèves, étudiants, diplômés, travailleurs ignorent l’importance de la lecture. La plupart sont portés vers des programmes autres que le livre. C’est sans doute l’une des raisons qui pousse la délégation régionale des Arts et de la Culture du Littoral à sensibiliser.

Cameroun : les autorités déterminées à sensibiliser sur l’importance de la lecture

Trois jours d’échanges avec le grand public

Pour atteindre son objectif, la délégation régionale des Arts et de la Culture de la région du Littoral basée à Douala procède jeudi le 10 août 2017 à l’ouverture d’une foire du livre. La Salle des fêtes d’Akwa est le site choisi pour abriter l’événement durant trois jours.

Trois journées durant lesquelles, éditeurs, imprimeurs, bibliothécaires, libraires et autres  vont échanger avec le grand public et eux-mêmes tout en exposant les œuvres. Question de pousser les Camerounais tous âges confondus à faire de la lecture, une passion.

Le pouvoir du livre

Cette dernière, en effet, est sans doute un divertissement, tout comme les spectacles, les jeux, le sport. Elle nous procure un plaisir en nous détournant du réel que l’on vit, favorisant ainsi l’oubli des soucis et du stress du quotidien. Mais c’est aussi une aide précieuse pour apprendre à s’exprimer et à penser.

Les livres permettent de forger l’esprit critique par la confrontation entre les idées ou les idéologies. Ils nous apportent alors une inspiration nouvelle, une interprétation nouvelle du monde, et probablement une culture plus approfondie. La lecture est un éveil de l’âme et du cœur. Une jouissance de la pensée et des sentiments.

C’est une ouverture sur un monde enchanté. Elle nous ouvre toutes les portes de la création et nous invite à mieux comprendre et maîtriser le monde au lieu de le fuir. Elle permet de s’approprier l’histoire, contrairement à un film où l’on assiste seulement à la vision du réalisateur.

© CAMERPOST par Linda