Cameroun – Augmentation du prix de la bière : un arrêté du gouvernement fixe les nouveaux tarifs – 17/02/2015

Luc Magloire Mbarga Atangana
Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre camerounais du Commerce.

75 F de plus pour la bière, selon un arrêté du gouvernement fixant les nouveaux tarifs applicables depuis lundi, 16 février 2015.

Finies les tractations et autres spéculations sur le prix de la bière, vécues en décembre et janvier derniers à la suite des dispositions de la loi des finances 2015, relevant les impôts sur les boissons alcoolisées de manière générale. Un arrêté conjoint du ministre des Finances (Minfi) et du ministre du Commerce (Mincommerce), signé le 12 février dernier, vient mettre fin aux débats, en « fixant les modalités de mise en œuvre des droits d’accise sur les boissons alcoolisées ». Le droit d’accise étant un impôt perçu sur la consommation de certains produits de luxe, mais aussi aux produits jugés nocifs pour la santé à l’instar de l’alcool. L’arrêté conjoint Minfi/Mincommerce fixe donc « les montants des droits d’accise supplémentaires à appliquer sur les boissons alcoolisés ». L’on retient que, contrairement aux 200 F annoncées par les sociétés brassicoles en fin d’année « le montant des droits d’accise additionnels résultant de l’application du système de taxation spécifique est de 75 F pour toutes les bières de 65 centilitres et de 37,5 F pour celles de 33 cl ». Les mêmes précisions sont apportées pour les spiritueux, vins, whiskies et champagnes, selon qu’ils sont produits localement, de gamme inférieure ou haut de gamme.

« Pour la mise en œuvre de la présente réforme, aucune augmentation de prix autre que celle résultant de l’impact du réajustement fiscal ci-dessus n’est admis », peut-on lire à l’article 8 de l’arrêté conjoint Minfi/Mincommerce. Cependant, une « fiche explicative sur les droits d’accise », communiquée par la direction générale des Impôts (DGI) souligne qu’avec la mise en œuvre du nouveau dispositif légal, « le consommateur paiera un supplément de prix exclusivement lié au droit d’accise spécifique et à la TVA y relative… A titre d’illustration, pour les bières, l’augmentation du prix de la bière de 65 cl devra être contenue à 100 F au plus, quelle que soit la marque de bière concernée ». La fiche de la DGI précise que « cette augmentation de prix est le fruit de la concertation entre le gouvernement, les opérateurs du secteur des boissons et les associations de consommateurs », afin de préserver à la fois le pouvoir d’achat des consommateurs et les intérêts des entreprises brassicoles. C’est également dans la fiche de la DGI que l’on apprend que la nouveauté est « applicable à compter du 16 février 2015. Hier (Ndlr) ». Hier justement, dans les points de vente à Yaoundé, l’information n’avait visiblement pas encore filtré, les prix étant inchangés. La plupart des gérants de débits de boisson disent attendre les livraisons futures pour s’arrimer. Côté consommateurs, personne ne semble bouder : « on nous avait annoncé 200 F de plus. Si finalement c’est moins de 100 F, tant mieux », se réjouit un consommateur de bière.

Source : © Cameroon Tribune

Par Félicité BAHANE N.