Cameroun – Attentats kamikazes : Du sang a encore coulé dans l’Extrême-Nord

Les forces de sécurité camerounaises avec des habitants le 13 septembre 2015, après une attaque suicide à Kolofata au Cameroun | © AFP/Archives/Illustration
Les forces de sécurité camerounaises avec des habitants le 13 septembre 2015, après une attaque suicide à Kolofata au Cameroun | © AFP/Archives/Illustration

Des attaques simultanées attribuées à la secte islamique Boko Haram ont fait environ 28 morts à Bodo dans le département du Logone et Chari.

L’information qui circulait sur les réseaux sociaux dans la matinée du 25 janvier 2016 est confirmée de manière officielle par la radio nationale camerounaise. A 10h du matin quatre explosions ont retenti dans la ville de Bodo. La première à l’entrée de la ville, la seconde à la sortie et les deux autres au marché. Quatre explosions simultanées qui seraient l’œuvre de jeunes Kamikazes appartenant à la secte islamique Boko Haram. Le bilan provisoire fait état de 28 morts et 65 blessés. Bodo est une localité du département du Logone et Chari dans la région de l’extrême-nord.

© CAMERPOST par © CRTV

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz