Cameroun – Attentat-suicide : Quand une bombe humaine fait 13 morts à Kouyapé

Les forces de sécurité camerounaises avec des habitants le 13 septembre 2015, après une attaque suicide à Kolofata au Cameroun | © AFP/Archives
Les forces de sécurité camerounaises avec des habitants le 13 septembre 2015, après une attaque suicide à Kolofata au Cameroun | © AFP/Archives

La scène s’est produite hier matin, entre 5h45 et 5h50, dans une mosquée où le porteur de charge explosive a prié avec les victimes.

13 morts y compris le jeune homme porteur d’explosif et un blessé. C’est le bilan de l’attentat qui s’est produit, hier mercredi entre 5h45 et 5h50, dans une mosquée du village Kouyapé. C’est une localité de l’arrondissement de Kolofata, située à la lisière de la frontière avec le Nigeria entre les départements du Mayo-Sava et du Mayo Tsanaga. Précisément, elle se trouve à une dizaine de kilomètres de Kolofata. Selon les sources militaires contactées, le jeune homme porteur de charge explosive s’est rendu à la mosquée avec les populations pour prier. Juste après la prière, avant que les fidèles ne sortent, il déclenche son explosif. Sur le carreau, il occasionne la mort de 13 personnes y compris la sienne. Un blessé sérieux a été évacué de toute urgence à Koza, localité proche pour y subir des soins. La veille, autour de 21h, informe notre source, une incursion en provenance du Nigeria, a occasionné la mort de deux civils par agression. Mais là, les intrus ont été rapidement maîtrisés par les forces du 42e Bataillon d’infanterie motorisé (BIM) en détachement dans la localité. Toutefois, depuis quelques mois, l’armée camerounaise a renforcé sa présence militaire le long de la frontière nigériane, dans le cadre de la mission de la Force multinationale Mixte dont le secteur N°1 est basé à Mora et commandé par le général de brigade Bouba Dobékréo. Depuis fin novembre, plusieurs opérations de ratissage sont menées dans les localités frontalières de la région de l’Extrême-Nord pour anéantir les islamistes terroristes de Boko Haram.

Source : © Cameroon Tribune

Par Joël MAMAN

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz