Cameroun – Assistance aux victimes de l’accident ferroviaire d’Eseka : des jeunes donnent gracieusement leur sang à l’ hôpital Laquintinie de Douala

Les médécins à l'écoute des citoyens pour l'assistance aux victimes à l' hôpital Laquintinie de Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Les médécins à l’écoute des citoyens pour l’assistance aux victimes à l’ hôpital Laquintinie de Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

A l’hôpital Laquintinie de Douala, les personnels médico-sanitaires sont au four et au moulin. Ils n’ont pas de repos surtout avec la prise en charge des accidentés victimes du déraillement d’un train Intercity à Eseka vendredi le 21 octobre 2016. Cette activité intense observée au niveau de la banque de sang de ladite formation sanitaire ce lundi 24 octobre s’explique par la présence massive des citoyens. Assis sur des bancs mis à leur disposition, tous ces Camerounais ont tenu à apporter leur assistance aux accidentés.

De façon individuelle ou collective, les uns et les autres se mobilisent et n’hésitent pas à faire tous les examens requis pour le don du sang. « Nous voulons aider. Le drame qui est arrivé ne doit laisser  personne insensible. C’est inédit. Pour ma part, donner mon sang, c’est sauver une vie. Et chacun à son niveau doit apporter son aide au-delà de ce que l’Etat fait à son niveau », clame à CAMERPOST Dame Amou’ou Yvana Epouse Bidzogo, présidente nationale de l’association « Unis pour vaincre ». Les autres membres et elle sont tous prêts à donner chacun son sang gratuitement. Vêtus pour la circonstance de manière uniforme (ils ont arboré un t-shirt noir où il est écrit le nom de leur groupe), c’est avec une joie et un enthousiasme visibles qu’ils sont passés tour à tour devant les équipes médicales.

Ce geste coïncide avec les attentes de l’Organisation mondiale de la santé (Oms). Elle pour qui, le sang sécurisé permet de sauver des vies et d’améliorer la santé. « Le sang est le don le plus précieux que l’on puisse faire à autrui – c’est un don de vie. En décidant de donner votre sang, vous pouvez sauver une vie, voire plusieurs si le sang est séparé en ses constituants – hématies, plaquettes et plasma – qui peuvent être utilisés séparément pour des patients présentant des affections particulières », peut-on lire sur le site de l’Oms qui mention qu’on a constamment besoin d’un approvisionnement régulier en sang parce que ce dernier ne se conserve que pendant une durée limitée avant utilisation. « Des dons de sang réguliers par un nombre suffisant de personnes en bonne santé sont nécessaires pour que l’on puisse disposer de sang sécurisé partout et à tout moment », ajoutent par la suite des personnels rencontrés au niveau de la banque de sang de l’hôpital Laquintinie.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz