Cameroun – Ascension du Mont Cameroun : Godlove Gabsibuin et Ngwaya Yvonne au sommet – 16/02/2015

 Yvonne Ngwaya a remporte l’épreuve.
Yvonne Ngwaya a remporte l’épreuve.

Ce 14 février,  la course de l’espoir.

Cette minute lui aura coûté 5 millions de francs. Eric Mbatcha, vainqueur de la Course de l’Espoir l’année dernière, a traversé la ligne d’arrivée quelque 60 secondes après Godlove Gabsibuin, lauréat de cette édition 2015 en 4h23mn12s. Le champion rafle la prime de 10 millions F offerte par le sponsor Guinness, contre 5 millions pour le 2e, et 2 millions pour le 3e, Samuel Essombe Lyonga, fils d’une certaine Sarah Etongue. En seniors dames, où le montant des primes est le même, Yvonne Ngwaya remporte l’épreuve (5h32mn10s), devançant Confidence Nkargabi et Fanla Wirngo. Lisette Ngalim, vainqueur  l’année dernière, est arrivée 4e, une minute après la constitution du podium des lauréates. Pour elle, cette minute aura coûté deux millions F…

Côté relais hommes, le Nord-Ouest s’impose, suivi du Sud-Ouest et du Littoral. Chez les dames c’est le Littoral qui s’impose, devant une équipe venue du Kenya – fort applaudie au moment de monter sur le podium – et des coureuses du Nord-Ouest. Après l’épreuve, et c’est une innovation cette année, des contrôles antidopage ont été effectués.

La Guinness Mount Cameroon Race of hope, édition 2015, a encore attiré du monde : 29 athlètes internationaux (Gabon, Kenya, Canada, France…), 500 athlètes nationaux, de nombreux partenaires, dont la Fondation Chantal Biya, qui a notamment offert un don aux hôpitaux du Sud-Ouest, et la Fondation Cœur d’Afrique de Roger Milla, laquelle a primé, à hauteur de 250 mille F chacun, les premiers hommes et femmes parvenus au sommet – Gabsibuin et Ngwaya, en l’occurrence. Plusieurs autres prix ont été décernés.

L’événement, en plus de célébrer l’effort – de récompenser ces athlètes qui savent se surpasser, serrer les dents et poursuivre là où d’autres abandonneraient –, a gardé son côté festif. Avec un stade de Molyko transformé en foire géante, offrant des spectacles de musique live, des coins de jeux de hasard, des shows de jonglerie, entre autres attractions.

De quoi réjouir le public, reparti de là avec son comptant d’émoi, avec des souvenirs comme seule la Course de l’Espoir sait en donner : une coureuse qui arrive pratiquement en se traînant, la tête sur le côté, près de s’effondrer, le fils de Sarah Etongue, acclamé comme s’il avait remporté l’épreuve, Eric Mbatcha qui s’agenouille sur la ligne d’arrivée, lève les bras au ciel et murmure une prière de ses lèvres sèches, etc. L’ascension garantit toujours des émotions.

Source : © Cameroon Tribune

Par Alliance NYOBIA