Cameroun – Archidiocèse de Douala : Les chrétiens commémorent la passion du Christ

Les chrétiens commémorent la passion du Christ | DR
Les chrétiens commémorent la passion du Christ | DR

Ce vendredi 25 mars 2016 n’est pas comme les autres. C’est le Vendredi Saint. Le jour où trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes. Interrogé par Ponce Pilate, flagellé par les soldats, Il est condamné à être cloué sur une croix – supplice alors réservé aux criminels. Chargé de la croix, le Christ gravit la colline du Golgotha et tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, Il expire au bout de quelques heures. C’est ce parcours du Christ, que les différentes paroisses de l’Archidiocèse de Douala revisitent ce jour. Tout a commencé dimanche des Rameaux dernier, ensuite la semaine sainte qui a commencé lundi le 21 mars 2016 et qui va s’achever dans deux jours par la résurrection du Fils de l’homme, la Pâques.

Par conséquent, les chrétiens sont depuis quelques jours appelés au jeûne (qui consiste à se priver de nourriture suivant l’âge et les forces du fidèle), démarche de pénitence et de conversion, expression de l’attente du Christ. L’office du Vendredi Saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Évangile selon saint Jean 18, 1 – 19,42). Il est proposé aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ. « Nous sommes heureux de vivre ces moments douloureux qu’a traversés Jésus. C’est l’occasion de lui dire merci pour ce sacrifice et surtout de purifier notre corps et âme », soutiennent des ouailles interrogées par Camerpost. Ces derniers qui s’apprêtent à célébrer la Pâques avec faste. La Bible révèle à ce propos, que la Pâques est le premier jour de la semaine, où Marie de Magdala s’est rendu au tombeau. La pierre avait été enlevée… Les bandelettes déposées… Le linge roulé à part…Et Jésus ressuscité » (Évangile selon saint Jean, 20).

D’après le clergé catholique, étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. « La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière », expliquent les prêtres.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz