Cameroun : Après le Nescafé, Nestlé veut introduire le poivre local dans le cube Maggi – 03/02/2015

Après le Nescafé au café camerounais, Nestlé veut introduire le poivre de Penja dans le cube Maggi. Photo d'illustration
Après le Nescafé au café camerounais, Nestlé veut introduire le poivre de Penja dans le cube Maggi. Photo d’illustration

Au bout d’un processus qui aura finalement duré 4 ans, Nestlé Cameroun commercialise officiellement depuis le 29 janvier 2015, sa boisson Nescafé faite à base du café camerounais. Après cette étape, apprend-on de sources internes à l’entreprise, la filiale camerounaise du géant suisse de l’agro-alimentaire ambitionne d’introduire le poivre de Penja parmi les ingrédients de son cube Maggi.

Ce projet permettra aux producteurs de ce poivre camerounais désormais labélisé, de s’offrir un débouché exceptionnel. Ceci dans la mesure où le cube Maggi à lui tout seul revendique 90% de la production de l’usine Nestlé de Douala (la seule en Afrique centrale), dont l’ensemble des produits (Cube Maggi, lait Nido en sachet, Nescafé) procurent au groupe Nestlé 5 milliards de francs Cfa de chiffre d’affaires mensuel dans les six pays de la CEMAC que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, le Tchad, la République centrafricaine et la Guinée équatoriale.

Cependant, ce projet de Nestlé Cameroun pourrait se heurter au défi de l’augmentation de la production du poivre de Penja, du nom de cette localité de la région du Littoral du pays où pousse ce condiment très prisé et vendu aux quatre coins du monde.

En effet, la production annuelle de cette épice tourne officiellement autour de 70 tonnes, dont près de 40 tonnes pour la société des plantations du haut Penja (PHP), et environ 30 tonnes pour les plantations villageoises. Du fait de l’importance du marché local, apprend-on de sources autorisées, à peine 15 tonnes de poivre de Penja sont exportées chaque année, malgré une demande existante.

Source : © Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz