Cameroun : Appel à la libération des personnes arrêtées lors du mouvement anglophone

Cameroun : Appel à la libération des personnes arrêtées lors du mouvement anglophone | Photo: © CAMERPOST par Linda

Au moment que se poursuit ce jeudi 27 juillet 2017, le procès des personnes interpellées dans le cadre de la crise anglophone, les défenseurs des droits humains ne manquent pas de se mobiliser pour réclamer leur libération. Le point avec CAMERPOST.

Forte mobilisation des acteurs de la société civile

Revenus de la capitale politique où se déroule le procès opposant le Ministère public aux personnes arrêtées dans le cadre de la crise anglophone, les membres du réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale se prononcent. Ils estiment que, outre les leaders à savoir Me Félix Agbor-Balla, Dr Fontem Aforteba’a Neba, Mancho Bibixy alias BBC, tous incarcérés à la prison centrale de Kondengui, il y a 5 autres dont on n’en parle pas.

Il s’agit de dame Che Saphwra Lum (résidant à Bamenda et la seule à comparaître libre), Elvis Ndzan Yuy, Elvis Tatah, Veranso Stephen, Penn Terence, tous ces quatre, habitant eux aussi à Bamenda, mais en détention à la prison centrale de Kondengui. Ne bénéficiant pas des mêmes traitements sur le plan médiatique national, régional, et international, ces cinq dernières personnes citées souffrent tout autant que les leaders anglophones.

Des forces de défense au banc des accusés

Face à ce qu’ils appellent « violences juridiques et judiciaires », les défenseurs réunis au sein du Redhac annoncent la mise en place d’un groupe d’action au niveau national, régional et international pour exiger : la libération sans conditions de tous les prévenus ; le réexamen de la loi portant « répression des actes de terrorisme au Cameroun » ;

Sans oublier l’arrestation et la traduction devant la justice des agents de la police, de sécurité et les forces de défense en l’occurrence qui auraient d’après le Redhac utilisé la force disproportionnée. « Un Etat de droit ne peut devenir un Etat de force », dixit les acteurs de la société civile.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz