Cameroun – Anniversaire : Les Maleya puissance « X »

Les Maleya puissance « X » | Ph. Illustration

Le trio a célébré sa décennie dans la musique avec l’organisation d’un spectacle hier soir à 17h au Musée national à Yaoundé.

Samnig, Teteck et Zaiter. Dans cet ordre-là et avec ces noms-là, ce trio n’a rien d’exceptionnel. Essayons une autre formule : Roger, Auguste et Haïs. Tout de suite, ça vous revient ? On parle bien des XMaleya (“X” pour signifier la grande inconnue qu’est la vie et “Maleya” pour conseils en langue duala), le trio le plus célèbre de ces dix dernières années. Coïncidence justement, le groupe célèbre son dixième anniversaire ; une commémoration entamée l’an dernier avec leur cinquième album « Playlist » et une tournée aux Etats-Unis. Et la fête, normal, se poursuit en musique. Un concert est organisé ce soir dès 17h à l’esplanade du Musée national à Yaoundé. Les vedettes de X-Maleya convient leurs fans à partager ce moment particulier.


En janvier 1998, Roger, Auguste et Haïs sont encore trois jeunes garçons dans le vent quand ils créent le groupe. En 2003, trois ans avant la sortie de leur premier album, ils reçoivent le Prix de la révélation musicale lors de la deuxième édition des Camerounian Hiphop Awards. Quand « Exil » est dévoilé en mars 2006, le groupe est bien plus qu’une figure montante de la scène musicale camerounaise avec ses sensibilités musicales entre autres country, jazz, reggae, Rnb, afro pop. Le phénomène « X-Maleya » prend de l’ampleur au fil des morceaux : « Yelele », « Tchokolo », « Doumba », « Mariage », etc. Tout ce qu’ils touchent semble se transformer en tube, et le trio est nominé dans la catégorie « Meilleur groupe de rap » au Canal d’Or 2006.


En 2009, « X- Maleya » comme une volonté de renforcer et d’inscrire son label en lettres d’or dans les annales de la musique camerounaise. En 2011, les trois jeunes loups aux dents longues proposent « Tous ensemble » aux oreilles des mélomanes camerounais. La veille de l’année 2014, l’une des plus mémorables de leur carrière, les X-Maleya sortent « Révolution ». Un titre peu anodin, pour signifier la toute nouvelle trajectoire de leur esprit, leur univers musical. Le 14 septembre 2014, ils sont les grandes vedettes d’un concert à l’Olympia Bruno-Coquatrix de Paris (avant de fouler la scène d’un autre Olympia, celui de Montréal en 2015), temple international de l’Entertainment.


Ils enchaînent ensuite avec trois autres représentations à Hambourg et à Berlin en Allemagne, et à Marseille en France. X-Maleya, c’est également des labels. Si pendant plusieurs années, ils évoluent avec Alizes Equateur Records de Ruben Binam Bikoï, en 2015 ils créent le label XM MUSIC, et ainsi en moins de 10 ans, tendent la main à d’autres jeunes musiciens. En une décennie, leur page est loin d’être blanche, mais il y reste tant de belles lignes à compléter.

Source : © Cameroon Tribune

Par Monica NKODO

  • tout était magnifique mais à une seule exception fallait déjà dire aux multiples fans de Samuel eto’o que ce dernier allait être indisponible au concert car beaucoup sont partis de leurs domiciles spécialement pour lui….on a vraiment été consterné d l’apprendre juste après