Cameroun – Année scolaire 2016/2017 : Le MINESEC met en garde sur le recrutement anarchique des élèves

Ernest Ngallé Bibehé, Ministre camerounais des enseignements secondaires (MINESEC) | DR
Ernest Ngallé Bibehé, Ministre camerounais des enseignements secondaires (MINESEC) | DR

Au moment où les inscriptions et recrutements ont démarré depuis le 15 août 2016 dans la ville de Douala, les chefs d’établissements sont tenus de respecter la circulaire N°09/16/C/MINESEC/SG/IGE/DAJ/DESG/DEN/DESTP/DRH du 13 juillet 2016 relative à la préparation de la rentrée scolaire 2016/2017. Laquelle exige les effectifs de 60 élèves par classe en 6ème et 1ère année et 80 pour les autres classes. Un reportage effectué par CAMERPOST dans quelques établissements scolaires fait foi du respect scrupuleux de ladite note. « Nous ne voulons point être exposés aux sanctions, c’est pourquoi nous avons obligation de nous plier aux ordres de la hiérarchie », ont lancé à l’unanimité des proviseurs.

Notons que du côté du ministère des enseignements secondaires (Minesec), cette circulaire est une révolution. Dans la mesure où « les rentrées scolaires ont toujours été les moments ou certaines autorités mettent en place des “rabatteurs recruteurs” qui font des recrutements dans les quartiers et les imposent aux chefs d’établissements », font savoir des cadres. Ces derniers expliquent qu’afin de dissiper les doutes des uns et des autres, sur la question des effectifs canoniques soit 60 en 6ème et 1ère année et 80 pour les autres classes, le ministère concerné soutient que le recrutement anarchique des élèves dans les lycées et collèges a conduit au phénomène croissant de classes à effectif pléthorique, qui rend impossible une gestion rationnelle aussi bien du personnel que des élèves.

 « Il devenait impératif que ces structures soient revues à des effectifs raisonnables, afin de garantir une éducation de qualité. Nous sommes engagés dans la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. De ce fait, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur les malversations  qui sont une violation des lois en vigueur », note-t-on au ministère. Avis donc aux chefs d’établissements obtus.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Cameroun – Année scolaire 2016/2017 : Le MINESEC met en garde sur le recrutement anarchique des élèves"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DaddyJoel Hugo

Je m demande pourkw la 6eme est a 35mil dans les ‘lycees

Dominique Bambe

C’est vraiment louable mais il faut eglt les mesures d’accompagnement monsieur le ministre .Oû sont les salles de classe? Oû sont les enseignants? Redeployez d’abord ceux qui ont 4h par semaine à yaounde et à Dla .

Jacques Manengoubah

fadil t’es informé !!! cool

Déborah Ndjaka

Il ne mettra pas long ce ministre le camer n’aime pas ce genre. Bientôt ses collègues vont payer les journaleux pour lui faire sa peau

Georges Fidele Mbatchou
Déjà on attend toujours les nominations des responsables des services extérieurs. Il n’est pas normal que certains chefs d’établissement président des commissions de recrutement alors qu’ils seront mutés, remerciés, ou admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Maintenant respecter l’effectif canonique c’est une très bonne chose mais où sont les salles de classe? Il faut soit multiplier des salles de classe, soit construire d’autres lycées etc en fermer ceux qui ne servent à rien. Qu’on ait créé des lycée à cycle complet qui ont 65 élèves font partie des choses à revoir. Qu’on ait des enseignants qui se… Read more »
Ilyassa Abba Abba

les outres vont fréquant où ?

Harrys Tchounzi

Je préfère vois les choses simplement

Augustin Fianga

Construisons d’abord des salles de classe et créons plus d’établissements construits, équipés avant de vouloir décongestionner.Sinon, où iront les élèves “supplémentaires” qui sont allés en vacances sachant qu’ils ont leur place dans leur lycée?

Medard Beke

Mais mr le ministre ne ferme pas le robinet des chefs d’établissements publics.

Marius Tankou

A croire k vs savez pas k c’est 50 mill l recrutement…

Kianpi Alfred

Ah pas evident. Deja kil nya pas les salles de classe

Michael Nandong

Le petit ministre de pacotille ci, pense kil es ici a la SOCATUR ? 60 élèves par classe? Et les autres iront au collège ou la pension est en moyenne 100000f

Jules Roméo Kamga

Pour ke sa soit effectif monsieur le ministre il faudra des écoles publics en plus et des enseignant aussi donc mw g préfère ke tu commence part les écoles monsieur. Le ministre

Aude Kenmogne

Hum

Anique Dassi

A l’école primaire on parle de promotion collective, au concours d’entre en sixième vous prenez 4 20 , dans les lycées il y a même pas de salle on n’est obligé de jumeler les niveaux, il y a manque d’enseignants. Le chemin est long.

Anique Dassi
Anique Dassi

conséquence de la promotion collective

wpDiscuz