Cameroun – Année législatives 2016 : Comment se prépare la session parlementaire de mars ?

Comment se prépare la session parlementaire de mars ? | Photo d'illustration
Comment se prépare la session parlementaire de mars ? | Photo d’illustration

Les parlementaires camerounais se retrouvent jeudi pour la session de mois de mars. Cette session ouvre l’année législative 2016 au Cameroun. Cette session est très attendue par les observateurs de la  scène politique camerounaise.  D’abord parce que c’est au cours de cette session que les bureaux de deux chambres seront élus. Même s’il ne faut pas s’attendre à un grand bouleversement, des sources crédibles indiquent que des questeurs à l’Assemblée nationale seront changés. Pour l’instant, l’on ne sait pas avec exactitude qui va quitter cette fonction juteuse, ni qui va rentrer.

En attendent, les préparatifs vont bon train dans les différents services. L’hôtel  des députés a commencé à accueillir ses hôtes depuis quelques jours. Son personnel à été remobilisé. Situation similaire à l’Assemblée nationale où le secrétaire général de l’auguste chambre à affecté le personnel dans diverses commissions. Ces affectations sont d’ailleurs affichées au babillard de l’institution.

Le directeur de la législation, nouvellement nommé prépare sa première session avec son personnel. Il est la pièce centrale de toute action législative au sein de la chambre. L’aspect sécuritaire est aussi pris en compte. Des gendarmes ont été affectés dans divers services pour assurer la sécurité des personnes et des biens ici.

Au Sénat, les préparatifs vont aussi bon train. Les sénateurs sont logés à l’hôtel Mont Febe. Les travaux en plénière auront lieu au Palais des congrès.  La direction de cet établissement à refait la tapisserie et tout le revêtement.

Le principal enjeu de cette session reste l’examen des projets de lois qui seront déposés par le gouvernement. Des sources parlent d’une éventuelle modification de la Constitution. En tout cas, les membres du Rdpc, le parti au pouvoir, demandent avec insistance la révision de cette loi fondamentale pour permettre au président de la République de se représenter à la prochaine élection présidentielle qu’on veut désormais anticipée.

© CAMERPOST par Ousmane Biri

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz