Cameroun : quand les anciens de l’opposition s’accrochent

Ni John Fru Ndi, président du Social Democratic Front (SDF) et principal leader de l’ opposition camerounaise | Ph. Archives

John Fru Ndi, président du Social Democratic Front (SDF), qu’il a fondé en 1990, aura 76 ans en juillet.

Or, si un âge canonique n’a jamais empêché une carrière politique au Cameroun, la question se pose : le chairman doit-il passer la main et laisser un homme moins âgé briguer la présidence en 2018 ?

Certains l’y poussent au sein même de son parti, arguant du fait que proposer un « jeune » face au candidat du parti au pouvoir – qui devrait être Paul Biya, 84 ans – constituerait un symbole très fort. Et s’il est en bonne santé, selon ses proches, John Fru Ndi sera-t-il en mesure d’assurer une campagne éprouvante comme celle menée en 1992, qui est restée considérée dans les mémoires comme un marathon populaire ?

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

  • Pour le bien du SDF,oui…

  • Vous ne voyez pas les autres …….?????

  • Ç.’est sa chose non reste jussu’aaaa

  • c est peut être parce qu il est confiant d avoir une grande popularité pouvant faire bousculer les choses aux prochaines élections

  • Autant d’années à la tête d’un parti c çà aussi là dictature

  • Nous parlons d’alternance au pouvoir et pourtant dans les partis politiques cela n’en ai rien. Le jour où un parti fera cette alternance, les choses pourront alors changer