Cameroun – Agriculture : Les encouragements du Parlement aux jeunes

Cavayé Yeguié Djibril réélu président de l'Assemblée nationale | Archives/DR
Cavayé Yeguié Djibril réélu président de l’Assemblée nationale | Archives/DR

Cavaye Yeguié Djibril a remis hier (jeudi, NDLR) des parchemins et des appuis agricoles à 16 meilleurs agriculteurs et éleveurs de la région de l’Ouest.

Le visage rayonnant de joie, le jeune Onésine Ngoula (21 ans) peine à croire qu’il vient de serrer la main du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril. Il a reçu, en effet ce jeudi 31 mars à Bafoussam, l’un des prix d’encouragement des meilleures initiatives jeunes dans le secteur agropastoral. Comme ce représentant de la Mifi, ils sont 16 au total, dont deux jeunes filles, à avoir été primés. A raison de deux par départements, respectivement dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. Il s’agit là d’un autre temps fort de la deuxième journée de la 3è édition de la Caravane de promotion et de valorisation des métiers agropastoraux auprès de la jeunesse. Une initiative du Réseau des parlementaires « Espérance jeunesse » pour la promotion des politiques et actions en faveur de la jeunesse et de l’enfance (REJE).

La caravane, a précisé Cavaye Yeguié Djibril, qu’accompagnait le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, « est un véritable forum d’information, de formation, de concertation, d’échange et de dialogue avec pour objectif le renforcement des capacités des jeunes pour la prise en main de leur destin ». Il a indiqué que le parlement est plus que jamais résolu à donner plus de résonance aux aspirations légitimes des citoyens, dont la jeunesse. En les intéressant aux métiers de l’agriculture et de l’élevage. Lors de la visite des stands, le PAN a apprécié le talent des jeunes qui se battent dans le secteur agropastoral. C’est le cas du jeune Ruben Moussi Bayanack qui, grâce à un crédit du FNE, a pu se procurer un incubateur pour chauffer les œufs de poulets du « village ». Le directeur d’Agence du FNE, Pierre Tekapsso en a profité pour rappeler aux jeunes les mesures d’appui qui sont mises à leur disposition pour leur permettre de s’auto-employer. Que ce soit le Programme d’appui aux emplois ruraux (PADER) ou le Programme auto-emploi et micro-entreprise.

Les crédits du FNE sont octroyés à un taux de 6% avec un différé d’au moins trois mois pour le paiement, en fonction de la période de production et de commercialisation. Ces crédits peuvent même aller à cinq millions de F pour l’auto-emploi et 10 millions pour la micro-entreprise. Aussi, les jeunes ont-ils été invités à saisir les opportunités qu’offrent les filons du secteur agropastoral pour subvenir à leurs besoins, à ceux de leurs familles et de leurs proches. Ils ont posé des doléances qui tournent autour de la réforme foncière pour pouvoir développer l’agriculture. Cavaye Yeguié Djibril a bien noté et rappelé « qu’aucun gouvernement, aucun parlement ne peut opposer l’indifférence. Nous devons, à côté d’une élite de bureaucrates, d’une élite d’hommes d’affaires, d’une élite d’industriels, créer et favoriser l’émergence d’une jeune élite agricole pour servir de modèle aux jeunes », a insisté le PAN. En outre, c’est une « vitale nécessité » de faire enseigner l’agriculture et l’élevage aux jeunes élèves tant au cycle primaire que secondaire, quelle que soit la série choisie.

Source : © Cameroon Tribune

Par Eric Vincent FOMO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz