Cameroun – Afriland First Bank : les déposants de la défunte Cofinest appelés à passer à la caisse dès ce jour

les déposants de la défunte Cofinest appelés à passer à la caisse dès ce jour | Photo d'archives
les déposants de la défunte Cofinest appelés à passer à la caisse dès ce jour | Photo d’archives

A la lecture du quotidien Cameroon Tribune N°11174/7373 du mercredi 07 Septembre 2016 en page 23, un communiqué daté du 1er septembre 2016 signé de Monsieur ZINGA François-Xavier, Liquidateur Bancaire de +++++++T SA, «porte à la connaissance des épargnants de l’ex-établissement de microfinance que les paiements des créances de la tranche de FCFA 1 000 001 à 1 500 000 s’effectue à partir du lundi 12 Septembre 2016». Le communiqué précise très clairement que «ces remboursements d’un montant total d’environ FCFA 384 millions pour 1 076 clients se feront au prorata de 30% du solde dû à chacun au regard du niveau des recouvrements réalisés. Les paiements se feront dans les Agences de rattachement du réseau Afriland First Bank.» Une annonce qui réjouit quelque peu les épargnants qui ne sont pas encore entrés en possessions de leurs avoirs.

ALERTE

Ladite nouvelle a donné l’occasion à Pierre Numkam, auditeur bancaire et par ailleurs président d’une mutuelle regroupant les ex-clients de la défunte Compagnie financière de l’Estuaire d’attirer l’attention de tous. Il faut avant tout s’assurer que le « liquidateur Bancaire a effectivement versé la provision de 384 Millions de Francs CFA annoncés à Afriland First Bank afin d’éviter qu’il n’utilise l’argent de certains déposants pour payer d’autres alors qu’il annonce qu’il a fait des recouvrements destinés à cette fin ».

Pour l’interlocuteur, son regard découle du fait que par le passé, et alors que les fonds disponibles à Afriland First Bank SA étaient déjà alloués à certains déposants dont la liste était déjà communiquée à cette structure, « le même liquidateur bancaire véreux sous le prétexte que ces épargnants avaient traîné pour aller rentrer en possession de leur dû, avait fait des tripatouillages dans leurs comptes pour réaffecter ces fonds à d’autres épargnants au lieu de payer ces derniers sur les fonds qu’il avait effectivement recouvrer sur les débiteurs ». Raison pour laquelle l’auditeur bancaire souligne qu’il « est important que l’attention des responsables d’Afriland First Bank SA soit suffisamment attirée sur cette situation car, se faisant, Zinga François-Xavier et ses complices détournent le produit des recouvrements effectués au lieu de l’utiliser pour désintéresser les épargnants ».

 

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz