Cameroun – Affaire Nathalie Koah : Samuel Eto’o, son coaccusé et leurs avocats ne se sont pas présentés à l’audience

Nathalie Koah | Archives/DR
Nathalie Koah | Archives/DR

L’affaire qui oppose Nathalie Koah à Samuel Eto’o a été renvoyée au jeudi, 5 novembre prochain.

Lors de l’audience prévue hier, 29 octobre 2015 au Tribunal de première instance (Tpi) de Yaoundé seuls Nathalie Koah et ses conseils se sont présentés. Samuel Eto’o, son coaccusé E.M Christian et leurs conseils étaient quant à eux absents. Des absences qui ont obligé la collégialité des juges, elle-même irrégulièrement constituée, de procéder au report de cette cause dont l’objet reste le même.

Les débats devront alors s’articuler autour des conclusions du rapport d’expertise qui a porté sur les enregistrements sonores effectués par Nathalie Koah, l’ex-compagne de Samuel Eto’o. Il revenait à un expert spécialisé en cybercriminalité et en cryptologie, notamment Georges Bell Bitjocka, agréé auprès de la Cour d’appel du Centre commis par le juge d’authentifier les voix qu’on écoute dans les différentes conversations que Nathalie Koah a produites pour prouver les faits de menaces et injures qu’elle reproche à Samuel Eto’o.

Le 27 mai 2014, en effet, Samuel Eto’o Fils a déposé une plainte contre Hélène Séraphine Nathalie Koah pour « abus de confiance, vol et escroquerie ». Il réclame un peu plus de 200 millions FCfa à son ex-copine. Le 29 mai 2014, Nathalie Koah est interpellée par des policiers et gardée à vue pendant trois jours.

En juillet 2014, Nathalie Koah à son tour a déposé une plainte contre Samuel Eto’o pour « chantage, menaces sous condition, publication de photos obscènes et atteinte à la pudeur ».

Source : © Le Jour

Par E. E. M.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun – Affaire Nathalie Koah : Samuel Eto’o, son coaccusé et leurs avocats ne se sont pas présentés à l’audience"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Joel Yves Abena

Ne salissez plus son nom betise

Bandolo

Ce n’est pas de la diffamation mais de l’information et au final, si c’est avéré que c’est bien Eto’o Samuel qui a poster les photos nues de cette fille sur internet, il devra en répondre devant la loi. Le Cameroun est un pays de droit avant toute chose, ne l’oublions pas.

wpDiscuz