Cameroun – Affaire Lydienne Yen Eyoum : Paul Biya saisi pour une grâce présidentielle

Me Lydienne Yen Eyoum, avocate Franco-camerounaise, condamnée à 25 ans de prison en septembre 2014 par le Tribunal criminel spécial | DR
Me Lydienne Yen Eyoum, avocate Franco-camerounaise, condamnée à 25 ans de prison en septembre 2014 par le Tribunal criminel spécial | DR

Un proche de l’avocate Franco-camerounaise, le Sénateur Français Jean-Yves Lecomte, révèle que cette dernière en a formulé la demande au président de la république et espère recouvrer très prochainement la liberté.

Ce pourrait-être l’épilogue d’un long feuilleton qui dure déjà près de six ans, avec à la clé la condamnation de l’avocate Franco-camerounaise, Me Lydienne Yen Eyoum, à 25 ans de prison en septembre 2014 par le Tribunal criminel spécial (Tcs) pour détournement de deniers publics, confirmée par la Cour suprême du Cameroun en juin dernier. Cette peine pourrait-être revue, ou mieux totalement épongée si Paul Biya, le président de la république du Cameroun, accède favorablement à la demande l’ancienne avocate au barreau de Douala. Me Lydienne Eyoum aurait sollicité du chef de l’Etat une grâce présidentielle qui de fait, reste la dernière corde à son arc, puisqu’elle est déjà à bout de recours judiciaires. « Elle l’a fait. Elle veut être en liberté. Elle est aujourd’hui considérée comme coupable, et elle se considère comme innocente bien entendu. Une démarche qui lui permettrait d’être graciée, et considérée comme innocente, est à l’évidence ce qui lui convient le mieux », a confié le Sénateur Français Jean-Yves Lecomte ce dimanche à la presse. Ce dernier, Sénateur représentant des Français établis de France, en tournée au Cameroun, a débuté les rencontres en terre camerounaise avec ses compatriotes par Douala.

À Yaoundé, le parlementaire français et membre du parti socialiste a accordé la priorité à Me Eyoum, à qui il a rendu visite à la prison centrale de Kodengui. Jean-Yves Lecomte a entretenu avec elle des échanges enrichis sur son dossier de libération éventuelle, qui ne tient plus que sur le fil de la diplomatie. D’ailleurs, les autorités françaises en ont fait une priorité, au point de l’insérer à dessein dans les grandes lignes de l’agenda de François Hollande, le président français en visite au Cameroun en juillet dernier. « Je salue avec l’ensemble du comité de soutien les engagements et les prises de position de nos deux présidents de la république sur cette question lors du déplacement présidentiel de François Hollande au Cameroun en juillet dernier. Nous avons bien noté l’engagement du président à partir du moment où Lydienne Eyoum ferait une demande de grâce et maintenant, nous sommes dans cette dynamique. Je suis confiant parce que j’ai entendu les engagements du président sur le sujet, et je sais que c’est aussi important pour notre relation bilatérale qui aujourd’hui, doit continuer à s’améliorer », a poursuivi le sénateur français. Cette révélation corrobore l’hypothèse antérieure d’une demande de grâce amnistiante par Me Eyoum, tel que l’avait confié son avocate française, Caroline Wasserman, lors d’une récente interview à Rfi.

Interpellé sur le dossier par la presse française lors de la visite de François Hollande au Cameroun, Paul Biya avait rétorqué que Me Eyoum « avait été chargée de récupérer une somme de deux milliards auprès d’une banque pour la déposer au trésor. He bien, au lieu déposer les deux milliards, elle n’a déposé qu’un milliard. Et c’est là-dessus que les services l’ont poursuivi et la justice a suivi son cours. » Il convient de préciser que Lydienne Yen Eyoum est accusée d’avoir détourné un milliard Fcfa dans une affaire de recouvrement entre l’Etat camerounais et la banque Sgbc, une filiale franco-camerounaise de la Société Générale. Elle a été arrêtée le 8 janvier 2010 dans la cadre de l’opération Epervier et placée en détention provisoire depuis près de cinq ans à la prison de Kondengui.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Yannick Kenné

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Affaire Lydienne Yen Eyoum : Paul Biya saisi pour une grâce présidentielle"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
ntonga joel

pas de grace pour les franco camerounais. on ne dupe pas le cameroun elle v purger sa peine comme tous les voleurs de la republique.

wpDiscuz