Cameroun – Affaire Gervais Mendo Ze : 18 milliards de F.CFA en jeu

Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV). | Archives/DR
Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV). | Archives/DR

L’ex-Dg de la CRTV a plaidé non coupable lors de sa première comparution au Tribunal criminel spécial hier à Yaoundé.

C’est aux environs de 9h30 dans une salle d’audience comble que l’affaire ministère public, ministère des Finances contre le Pr. Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Cameroon Radio Television (CRTV) et autres coaccusés s’est déroulée hier au Tribunal criminel spécial (Tcs). Parents, amis, connaissances, hommes de médias et curieux sont venus assister à la première audience présidée par Yap Abdou président du TCS. Dans une atmosphère très détendue, le principal accusé, le Pr. Gervais Mendo Ze a répondu présent au banc des accusés au même titre que ses co-accusés à l’exception d’Elisabeth Mongori et Patricia Enam Melone en fuite et de Abah Abah Polycarpe, ex-ministre des Finances (Minfi), malade. A cette audience, le décor a été planté par les formalités préliminaires avec notamment l’identification des accusés et la présentation des faits à eux reprochés. Au terme de cette phase, tous les accusés ont plaidé non coupable.  Dieudonné Epo, inspecteur principal du trésor accusé du détournement d’un million de F en coaction a bénéficié à cette occasion de l’arrêt des poursuites pour avoir remboursé ladite somme depuis l’information judiciaire.

Les faits reprochés aux accusés remontent à la période allant du 1er janvier 2004 au 26 janvier 2005. Période au cours de laquelle, il est fait grief à l’ex-Dg de la CRTV d’avoir obtenu frauduleusement au préjudice de ladite entreprise des sommes à titre personnel dont le montant s’élève à environ 18 milliards de F.CFA. Une somme répartie comme suit : 600 000 F d’indemnités de transports ; 53,867 millions de F des dépenses imprévues ; 116,228 millions de F.CFA des dépenses sans rapport avec les missions, 205, 300 millions F pour la perception indue des frais de représentation ; 360 millions F pour la revalorisation injustifiée du crédit de fonctionnement de la direction générale ; 20 millions F relatifs à la perception indue des primes de redevance audiovisuelle et 125 millions pour paiement injustifié de la redevance audiovisuelle.

En coaction avec Patricia Enam Melone, directeur administratif et financier, l’ex-Dg est accusé du détournement de 420, 558 millions et 361,747 millions de F.CFA. Avec Andang Mgbwa Samuel, 339 millions de F. Mongori Elisabeth en fuite, 15 et 28 millions de F. Etogo Mbezele Luc Evariste (décédé) : 290 millions de F.CFA. Alima Priso (décédé) : 123 millions de F.CFA. Dans le même ordre d’idées, la liste se poursuit avec Manga Pascal, sous-directeur du recouvrement à la direction des impôts, 3,600 millions F.CFA. Nchotebah Nembongwe Jérôme, contrôleur principal des impôts : 15 millions F.CFA. Nguele Ndongo epse Mekoulou Atangana, journaliste pour 251,675 millions de F.CFA ; Ramsina, ingénieur en informatique, 13 millions. Abena Abena Hyacinthe, cadre d’administration, 5 millions F. Amang Bitégni Jean Paul, 98,178 millions F.CFA. Abah Abah Polycarpe, ex-Minfi, 205,873 millions F.CFA. Akono Ze Jean Marie, financier représentant de la CRTV au Trésor, 15,265 milliards F.CFA. Menga Wabo Colette, comptable, 3 millions de F.CFA et Ondoua Ondoua Daniel, agent administratif à la CRTV, 3 millions 60 mille F.CFA.

Suspendue à 11h33, l’audience sera reprise le 17 décembre prochain pour la production de la liste des témoins par les différentes parties et la fixation du nombre des témoins à entendre.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG