Cameroun – Adamaoua : Des hélicoptères pour traquer les preneurs d’otages

Des hélicoptères pour traquer les preneurs d'otages | AFP PHOTO / STEPHANE YAS
Des hélicoptères pour traquer les preneurs d’otages | AFP PHOTO / STEPHANE YAS / ILLUSTRATION

La décision vient d’être prise par la hiérarchie militaire pour mettre un terme aux prises d’otages dans cette région.

De source sécuritaire,  Camerpost a appris que des renforts seront envoyés « bientôt » dans la région de l’Adamaoua pour faire face à une montée vertigineuse de l’insécurité dans cette partie du Cameroun. Dans les détails, il va s’agir d’envoyer des hélicoptères survoler toute la région, mais surtout « les départements criminogènes ».   Notre source fait allusion à la Vina et au Mberé. « Nous allons débusquer ces petits bandits, libérer les otages et conduire ces malfrats devant nos tribunaux », promet un militaire.

Mais pour cela, les militaires émettent le vœu de voir la population collaborer. Elle qui, prise de peur, a vidé nombre de villages dans la Vina par exemple. « Le concours de la population est indispensable. Il faut regretter le comportement de certains soldats égarés qui a créé une crise de confiance entre les forces de l’ordre et de sécurité et la population. Une sorte de méfiance s’est installée. Il donc question de casser cet obstacle pour qu’ensemble nous puissions  combattre ce phénomène qui, il faut le dire, est une réelle menace sécuritaire », poursuit notre informateur. Au-delà des hélicoptères  qui seront déployés, d’autres plans seront mis en œuvre. Notamment le déploiement conséquent des troupes militaires.

Ces renforts s’organisent au moment où les prises d’otages semblent se banaliser, tellement, elles sont devenus monnaie courante. Les rançons se paient à tour de bras. Les bandits vont, y compris dans les villages situés à proximité de Ngaoundéré, la capitale régionale de l’Adamaoua. « C’est un acte de défiance », se fâche un chef traditionnel.

En guise de riposte sur le plan local, la semaine dernière, le gouverneur de la région de l’Adamaoua a convoqué une réunion regroupant toutes  les forces vives de la région pour qu’ensemble des stratégies soient trouvées afin de mettre un terme  à l’insécurité. Au terme de la réunion, il a été décidé par exemple de la mise sur pieds des comités des vigilances dans les villages. Lesquels comités doivent collaborer avec les forces de l’ordre et de sécurité.

© CAMERPOST par Ousmane Biri