Cameroun : des activistes de la filière avicole condamnés pour « manifestation non autorisée »

Des activistes de la filière avicole condamnés pour « manifestation non autorisée » | © Facebook/DR
Des activistes de la filière avicole condamnés pour « manifestation non autorisée » | © Facebook/Illustration

Six activistes camerounais, qui ont protesté contre la décision gouvernementale de fermeture des marchés de la filière avicole à la suite de l’épidémie de grippe aviaire survenue en mai dernier, ont été condamnés à trois ans d’emprisonnement avec sursis pour « manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public » par le tribunal de première instance de Yaoundé, la capitale.

Interpellés en fin juin, alors qu’ils organisaient une marche dans le centre-ville, ils ont plaidé «non coupables» à la barre.

Au premier rang desdits activistes, se trouve l’ex-président de l’Association citoyenne de défense des Intérêts citoyens (ACDIC), Bernard Njonga, déjà condamné en 2009 à deux mois d’emprisonnement avec sursis pendant deux ans pour des manifestations similaires contre la corruption et le détournement de deniers publics au ministère de l’Agriculture et du Développement rural et dont l’action a finalement permis la découverte d’un vaste réseau de malversations dans ce département.

Aujourd’hui leader du parti Croire au Cameroun (CRAC, opposition), l’intéressé a indiqué à APA qu’il n’était pas prêt à abandonner la lutte contre la mal-gouvernance.

La filière avicole, qui tente péniblement de se relever de longs mois de paralysie à la suite de l’épizootie, représente 10% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun : des activistes de la filière avicole condamnés pour « manifestation non autorisée »"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bih Laura

Triste mais il doit savoir k pour protester ne signifie pas k il salisse le ministère.ça va allé

Eric Ruduard Bodoule

La justice a vraiment été clémente!les fausses manifestations veulent devenir une mode en Afrique.Même quand le gouvernement prend une mesure sécuritaire en faveur des populations,elles manifestent on ne comprend finalement plus rien

wpDiscuz