Cameroun : Actis propose à Jean David Bilé la présidence de sa nouvelle holding – 20/08/2014

Le Fonds d’investissements britannique Actis, qui a repris tous les actifs de l’Américain AES Corp dans le secteur de l’électricité au Cameroun, a proposé à Jean David Bilé, désormais officiellement ancien directeur général d’Aes Sonel,  le concessionnaire du service public de l’électricité dans le pays, d’occuper le poste de président d’Actis Holding Cameroun, une entreprise qui sera chargée de gérer les intérêts d’Actis dans le pays.

Jean David Bilé, ancien directeur général d’Aes Sonel.
Jean David Bilé, ancien directeur général d’Aes Sonel.

La révélation a été faite ce 19 août 2014 à Douala, la capitale économique camerounaise, par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, qui s’exprimait à l’occasion de la cérémonie d’installation du nouveau DG de l’entreprise chargée de la production et de la distribution de l’électricité au Cameroun, Joël Nana Kontchou.

Ingénieur centralien de 66 ans, par ailleurs titulaire d’un doctorat en économie, Jean David Bilé est arrivé à la tête d’AES Sonel en février 2004, c’est à dire trois ans seulement après la privatisation de l’Ex-Sonel, l’entreprise publique de production et de distribution de l’électricité, et sa reprise par le groupe américain AES Corp. Le pays était alors plongé dans le noir, du fait d’une transition catastrophique.

Qualifié de fusible du groupe AES, Jean David Bilé, qui aura passé au total 37 ans dans cette entreprise, dont 10 ans au poste de DG, a contribué au développement de cette société, faisant passer ses capacités de production, apprend-on de bonnes sources, « de 700 à plus de 1000 MW en 4 ans seulement, bien au-dessus des prévisions édictées par le contrat de concession signé en 2001 ».

Pendant qu’il occupait le poste de DG d’AES Sonel, ce natif de la région du Littoral camerounais présidait  également le holding AES African Power (Apco), chargé de superviser les activités du groupe AES en Afrique. C’est ce même poste que lui propose le fonds Actis, pour ses activités au Cameroun, en même temps qu’il demeure administrateur d’Aes Sonel, qui devrait, en principe, changer de dénomination dans les prochaines semaines.

Source : Agence Ecofin