Cameroun : Les acteurs de la filière transport en réseau

Cameroun : Les acteurs de la filière transport en réseau | DR
Cameroun : Les acteurs de la filière transport en réseau | DR

Les partenaires sociaux des secteurs des transports : syndicalistes, responsables des agences de voyage et ceux des auto-écoles ont établi une plate-forme.

La période de départ massif en vacances est un moment de grande mobilisation dans les agences de voyage ainsi qu’au terminal de chemin de fer de la ville de Ngaoundéré. Raison de plus pour les autorités de la place d’établir les règles afin que le transport des personnes et des biens se passe sans anicroches. Un cadre de concertation mensuel vient d’être établi entre la délégation régionale des Transports ainsi que les acteurs opérant dans la filière.

« La situation sécuritaire de notre pays nous intime la prudence à tous les niveaux. Nous devrons nous assurer que les règles de sécurité sont pris en compte dans les agences de voyage, aussi bien au niveau du transport des personnes que de la gestion des frets et des marchandises », a révélé Josué Meyoua Me Mah, délégué régional des Transports pour la région de l’Adamaoua. Une démarche qui devra être bien encadrée à en croire Mohamadou Nassourou, responsable d’une agence de voyage de la place. Pour lui, le cadre de concertation n’est pas suffisant.

Il faut encore le civisme dans la conduite-automobile. « La filouterie de transport et le ramassage le long du corridor peuvent être source d’insécurité tant pour les passagers que pour les autres usagers de la route », fait-il remarquer. A mettre à l’actif de ce cadre de concertation mutuelle, l’établissement des chambres de repos pour les chauffeurs dans les agences de voyage, la lutte contre la consommation des stupéfiants. Le permis de conduire est strictement recommandé pour tout conducteur. De même que l’identification systématique de tout passager dans le bordereau de voyage.

La région de l’Adamaoua est, en effet, un grand carrefour ayant une particularité, car elle détient un corridor qui dessert le Tchad, le Nigeria et la Centrafrique. Le transport par route, par voie ferrée et par voie aérienne connaît un flux sans cesse important. Pour cela, les autorités de la place sollicitent une discipline irréprochable de la part des camionneurs afin de fluidifier le corridor.

Source : © Cameroon Tribune

Par Alain MAZDA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz